Une autre manifestation devant la mairie d’Olsztyn. Les syndicats, les coopératives et les militants de l’OPZZ ne sont pas d’accord avec la politique de la ville

Le mercredi 16 novembre, une manifestation contre la politique de la ville a eu lieu devant la mairie d’Olsztyn. Y ont participé des employés de la mairie, des coopératives SM « Jaroty », des militants de l’OPZZ et des représentants d’AgroUnion, qui n’acceptent pas d’ignorer la voix des habitants.

« La lutte contre l’arrogance, le népotisme et la grande cupidité »

La manifestation était organisée conjointement par les employés du bureau du syndicat « Simetria », la coopérative SM Jarota et les militants de l’OPZZ, avec le soutien des représentants d’AgroUnion et de Levica. Des dizaines de personnes mécontentes de la politique de la ville ont manifesté devant l’hôtel de ville d’Olsztyn.

« La seule chose qui nous unit, cet objectif, ne change pas. C’est avant tout un combat contre l’arrogance, le népotisme et la grande cupidité. En tant que résidents de cette ville, nous avons le droit d’exiger que nous soyons traités avec respect. Il n’est pas possible que tout soit imposé d’en haut, a déclaré Ewa Wyka, présidente du syndicat « Symetria », citée par le portail olsztyn.com.pl.

Les salariés se battent toujours pour des augmentations

Depuis février 2022, un conflit collectif oppose les employés du bureau et le maire d’Olsztyn, Piotr Grzymowicz. Les pourparlers menés jusqu’à présent ont abouti à la signature du protocole de non-conformité.

Depuis l’adoption du budget en décembre 2021, le statut des salariés est resté inchangé. Ils n’ont pas reçu les augmentations importantes qu’ils demandent. Les fonctionnaires se battent pour 1 500 PLN, d’autres syndicalistes – pour 700 PLN. Pendant ce temps, ils se sont vu offrir 300 PLN chacun, ce qu’ils considèrent comme trop bas.

– Nous avons commencé le combat avec le président pour des salaires plus élevés, nous nous battons toujours et nous n’avons pas l’intention d’abandonner. On voit que lorsqu’on nous dit d’épargner, et ça fait 13 ans qu’on épargne, on s’en souvient très bien. Le président d’Olsztyn gagne plus que le président de Varsovie, a déclaré le président de « Symétrie ».

Les manifestants ont aussi des plaintes contre les conseillers de la PO

Au conseil municipal d’Olsztyn, la majorité sont des conseillers de la Plateforme civique.

Ewa Wyka estime que les déclarations du président du parti Donald Tusk, qui parle d’une augmentation de 20% pour les employés dans le « budget », ne sont pas conformes aux actions des conseillers d’Olsztyn, qui lors d’une des séances ont envisagé une augmentation de 200 PLN.

– En tant qu’employés, nous nous sommes adressés aux conseillers du PO. Malheureusement, nous n’avons pas reçu cette aide. Président, M. Szewczyk, a déclaré « 200 PLN, mesdames et messieurs, c’est beaucoup, ça n’a jamais été aussi cher ». Et je suis d’accord là-dessus, en fait il n’y a jamais eu une telle augmentation – a déclaré le président de « Simetria ».

Le nouveau président de SM « Jaroty » est le vice-président d’Olsztyn

La protestation des conseillers municipaux a été rejointe par des coopératives de SM « Jaroty », qui n’ont pas aimé la manière dont Halina Zaborowska-Boruch, la vice-présidente d’Olsztyn, a été nommée présidente de la coopérative après le départ à la retraite de Roman Przedvojski.

– Notre coopérative est très grande, elle compte 30 000 habitants. Près de la moitié – voire plus – des employés de la mairie en font également partie – a déclaré Marzena Olchowy, l’une des militantes qui luttent contre les autorités coopératives.

Il estime que tant les fonctionnaires que les membres des coopératives sont traités injustement par les autorités. Il considère l’élection de Zaborowska-Boruch à la présidence de la coopérative comme illégale, car elle a été faite par le conseil d’administration, dont le mandat a expiré quelques mois plus tôt.

Elle a également souligné le rôle de la sénatrice Lidija Staroń, qui, bien qu’absente de la manifestation en raison de la session parlementaire, a aidé l’affaire à gagner tant de publicité.

« Notre ville, notre métier »

Pendant la manifestation, les slogans « notre ville – notre travail » ou « gros chats au travail » sont apparus.

– Voyez, s’il vous plaît, une certaine relation : ils partagent les chaises au-dessus de nos têtes. C’est le reste de la nomenclature communiste – a déclaré l’une des coopératives de SM « Jaroty » Łukasz Zbijak.

Puis la foule a commencé à scander « A bas le communisme ».

Łukasz Zbijak a souligné que rien n’a changé depuis le remplacement de Roman Przedvojski à la présidence de SM « Jarot » par Halina Zaborowski-Boruch, et que le changement lui-même n’est qu’un élément de pouvoir.

« C’est toujours la même bouche », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *