Le e-commerce représente plus de 30% des ventes

Le e-commerce représente un peu plus de 30% des ventes de la marque. Nous estimons que dans les années à venir, il augmentera un peu plus lentement et ne dépassera pas 40 %. Cela n’est pas dû à la stagnation du développement du commerce électronique, mais à l’expansion très dynamique du réseau fixe. En 2022, le nombre de nouveaux magasins devrait dépasser les 200, et pour 2023, nous prévoyons 300 nouveaux magasins. Il est difficile de trouver une autre marque dans l’industrie de la mode qui développe un réseau permanent à un rythme aussi rapide que Sinsay, explique Michał Laskowski, directeur du commerce électronique Sinsay dans une interview avec Retailnet.

L’application mobile Sinsay vient d’atteindre 2,5 millions de téléchargements. Comment s’est passé le travail sur ce projet ?

L’idée de créer l’application est apparue il y a de nombreuses années, mais elle a été affinée relativement récemment, en mars 2021. Les travaux ont commencé en juin, et le lancement a eu lieu moins d’un an plus tard, en avril de cette année. L’ensemble du processus a duré moins de douze mois et s’est déroulé en étroite collaboration entre plusieurs équipes. D’une part, le développement backend en interne et c’était le travail de Silky Coders et avec un sous-traitant externe, Future Mind, qui était responsable de l’apparence et de l’application front-end.

L’étroite collaboration des équipes commerciales et informatiques a été extrêmement importante. Pratiquement dès le début, les membres des équipes Future Mind et Silky Coders ont travaillé main dans la main pour créer le produit dont nous avions besoin en tant qu’entreprise. Travailler dans la méthodologie Scrum était d’une grande importance. Grâce à cela, nous avons pu réagir de manière dynamique aux défis qui se sont présentés entre-temps – avec des réunions régulières, nous réagissons plus facilement aux obstacles, les supprimons et adaptons rapidement le cours de nos actions ultérieures.

Le travail sur l’application n’est pas terminé avec son lancement, il y a plus de fonctionnalités et d’expansion du projet devant nous. Nous ne faisons que commencer.

Vous soulignez que la clé était la coopération de vos départements avec l’informatique et la réaction aux besoins de l’entreprise. Et de quoi l’entreprise avait-elle spécifiquement besoin ? Quels étaient les objectifs et les hypothèses ?

Il n’est pas facile de choisir les hypothèses initiales que l’application remplira. Il y a toujours une tentation de mettre autant de fonctionnalités uniques que possible au tout début. Cependant, nous nous sommes concentrés sur ce que nous avions déjà dans notre version mobile du site Web et sur ce qui manquait aux utilisateurs.

Les clients de Sinsay sont très actifs sur les réseaux sociaux, ce qui a facilité la collecte d’opinions sur ce dont ils avaient besoin. La recherche a montré que ce sont souvent des personnes occupées, en particulier des mères qui travaillent, qui traitent beaucoup de choses à la fois, et la chose la plus importante pour elles est la fonctionnalité, la simplicité, l’intuitivité et la transparence de l’application, ainsi que sa fluidité. opération. Dans la première phase de la conception, nous ne nous sommes pas concentrés sur les soi-disant feux d’artifice, mais pour vous fournir un produit simple et rapide.

Comment la clientèle de Sinsay a-t-elle changé au fil des ans ? Je me souviens que lorsque LPP Group a ouvert les premiers magasins de cette marque, on disait que c’était une marque pour les très jeunes filles et, par conséquent, avec un portefeuille limité.

Aujourd’hui, la marque Sinsay est une marque pour tout le monde. Les changements ont suivi le développement des rayons suivants : enfants, hommes, accessoires pour la maison et animaux de compagnie. Le groupe d’utilisateurs le plus important est celui des 25 à 44 ans, et les femmes représentent plus de 55 %, voire 70 %, du groupe d’utilisateurs de l’application.

Je pense qu’actuellement le profil de l’utilisateur de l’application n’est pas significativement différent du profil de notre client. Il s’agit de jeunes femmes qui fondent une famille ou dirigent déjà un foyer indépendant, s’intéressent à la mode, sont à la mode, s’habillent, ont souvent déjà des enfants, un mari ou un petit ami, mais s’occupent également de la modernité décoration de la maison, et en même temps rechercher les meilleurs prix.

Nos observations montrent également que ces femmes achètent ou consultent l’offre le plus souvent via leur téléphone mobile, et le plus souvent pendant leur temps libre, le soir, lorsqu’elles peuvent prendre un moment pour se reposer de leurs tâches quotidiennes. C’est pourquoi l’application est si importante pour eux. Plus de 90 % des visites proviennent de téléphones portables. Au cours des dernières années, d’une part, le profil du client a changé et, d’autre part, l’habitude d’acheter via un téléphone mobile est apparue. 90% de la part des appareils mobiles est tellement importante que nous pouvons oublier les ordinateurs.

Selon vous, quelles fonctionnalités de l’application sont les meilleures ?

Parmi les fonctionnalités les plus importantes, je mentionnerais Sinsay ID, que l’utilisateur peut ajouter sous forme de widget sur son téléphone. Il s’agit d’un code-barres qui vous permet de retourner rapidement des marchandises sans reçu et de retirer votre commande en ligne plus rapidement dans une papeterie. Cet utilitaire sera encore développé dans les mois à venir.

La liste de souhaits, ou produits préférés, est également très appréciée des utilisateurs.

Dans les dernières versions de l’application, les utilisateurs disposent également de plusieurs systèmes de paiement, dont PayPo, introduit ces dernières semaines, BLIK en un clic, ou BLIK sans code, et un formulaire d’évaluation d’achat. Je pense que l’application a déjà dépassé la version mobile de notre site Web en termes de fonctionnalités.

L’application a un impact très important sur les résultats des ventes de Sinsay. Est-ce une tendance à la hausse ? Comment cela affecte-t-il le réseau de magasins physiques ?

Le e-commerce représente un peu plus de 30% des ventes de la marque. Nous estimons que dans les années à venir, il augmentera un peu plus lentement et ne dépassera pas 40 %. Cela n’est pas dû à la stagnation du développement du commerce électronique, mais à l’expansion très dynamique du réseau fixe. En 2022, le nombre de nouveaux magasins devrait dépasser les 200, et pour 2023, nous prévoyons 300 nouveaux magasins. Il est difficile de trouver une autre marque dans l’industrie de la mode qui développe un réseau permanent à un rythme aussi rapide que Sinsay, c’est pourquoi, bien que la part du e-commerce dans les ventes totales ait apparemment augmenté à 40%. semble modeste compte tenu de l’augmentation du nombre de magasins, nous devrons grandir très vite pour suivre le rythme de nos confrères de la chaîne physique.

Quels sont les projets du groupe LPP dans le développement de l’application Sinsay et les plus grands défis auxquels vous faites face actuellement ?

Dans l’application, nous sommes très concentrés sur l’expansion vers les marchés étrangers. En novembre, l’application fera ses débuts en Roumanie. En 2023, il devrait être disponible dans tous les pays où nous opérons. Une note d’utilisateur élevée nous donne également le droit d’étendre davantage la fonctionnalité. Les outils de segmentation et de personnalisation de contenu ont évolué pour vous permettre d’adapter votre offre à chaque individu, et c’est certainement l’une des tendances les plus importantes qui va prendre de l’ampleur, et les marques qui sauront suivre cela se fidéliseront plus efficacement que la concurrence. Non seulement les messages ou les produits promus seront personnalisés, mais également les promotions, l’apparence de l’application, les modes de paiement ou de livraison proposés. La personnalisation dans l’application sera primordiale.

Nous allons nous développer très dynamiquement à l’international. En 2022, nous lancerons notre boutique en ligne en Serbie, et en 2023, d’autres pays apparaîtront. Nous souhaitons également renforcer notre position sur les marchés où nous sommes déjà présents. Une bonne nouvelle nous vient de Grèce, où nous avons de très bons résultats commerciaux. Nous voyons un grand potentiel en Italie et en Espagne.

Enfin, je peux annoncer qu’en janvier ou février nous aurons une surprise pour nos clients les plus fidèles, ce qu’ils attendaient depuis des années. Que cela reste un mystère pour l’instant, mais ce sera quelque chose de révolutionnaire.

Interviewer: Katarzyna Łabuz

Posted in web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *