L’impact du coronavirus sur le classement de mars de SpeedTest.pl

Depuis le 11 mars, après l’annonce de la pandémie de COVID-19 et la fermeture de tous les établissements d’enseignement, nous avons constaté une augmentation significative du nombre de tests sur le site Web et les applications mobiles. En mars, la plateforme SpeedTest.pl a enregistré un nombre record de 4,3 millions de mesures en Pologne (3,6 millions sur le site Internet et 715 000 dans les applications mobiles).

La baisse de la vitesse moyenne de téléchargement et d’envoi des données s’est produite tant chez les opérateurs fixes que mobiles. En général, cela n’a pas affecté de manière significative le confort d’utilisation d’Internet sur smartphones, tablettes et ordinateurs. Le classement complet des fournisseurs d’accès Internet polonais pour le mois de mars est disponible sous forme interactive sur :

https://www.speedtest.pl/ranking/

Une augmentation significative du nombre de mesures

Nombre total de mesures quotidiennes sur le site Web et dans les applications mobiles.

Le nombre de mesures quotidiennes des utilisateurs de la plateforme est fortement corrélé aux décisions visant à limiter la propagation de la pandémie de COVID-19 dans notre pays. La première augmentation est déjà arrivée 11 mars, c’est-à-dire le jour de la publication de la décision de restriction des activités des établissements d’enseignement. Le même jour, de nombreuses entreprises ont décidé de déléguer des employés pour travailler à distance. À leur tour, le plus grand intérêt est venu des tests de vitesse Internet 25 mars. C’était le premier jour des cours en ligne obligatoires dans toutes les écoles et de l’introduction de restrictions de mouvement. samedi 28 mars C’était l’une des rares journées les plus chaudes de ces derniers temps, ce qui a obligé certains Polonais à quitter leur domicile. Ce comportement est visible sous la forme d’une baisse d’un jour du nombre de tests effectués.

Opérateurs mobiles (classement 3G/LTE)

source : https://www.speedtest.pl/ranking/mobile/ pour 03.2020

La demande accrue de transmission de données mobiles a entraîné une diminution de la vitesse moyenne de téléchargement et d’envoi de données dans tous les réseaux des opérateurs d’infrastructure polonais. Tout au long du mois refuse ceci par rapport à février ils sont 6% à 10% par Téléchargement données je 4% à 7% avec eux Envoi en cours. Il convient également de noter que la charge sur les stations de base a augmenté n’a pas eu d’impact négatif sur les retards.

L’analyse des vitesses moyennes quotidiennes de téléchargement et de téléchargement des données sur les réseaux mobiles polonais montre un ralentissement notable depuis le 12 mars. C’était le premier jour de demande accrue de transmission de données. Mauvais vitesse de téléchargement les données calculées pour les jours du 12 mars au 31 mars ont été 14 % de moins mais du 21 février au 11 mars. Dans le cas où vitesse de chargement Les données réduire s’élevait à 9%.

SpeedTest.pl mars 2020 mobile
Vitesses de téléchargement et de téléchargement pour les opérateurs mobiles polonais avec une indication d’une diminution de la valeur moyenne dans les périodes avant (21 février-11 mars) et après (12-31 mars) l’annonce de la pandémie de coronavirus, sur la base de 266 000 mesures. Tests dans les applications mobiles en technologie 3G et 4G LTE.

Les données montrent que La pandémie de COVID-19 n’a pas paralysé le travail des réseaux mobiles polonaiset les a juste un peu ralentis. Localement, cependant, il y avait des baisses de débit notables, ce qui pouvait affecter le confort d’utilisation d’Internet. Le fait que nous l’ayons observé dans tout le pays parle de lui-même augmenter la proportion du nombre de tests avec des résultats jusqu’à 2,5 Mo/s de 5 points de pourcentage (de 16% à 21%). À son tour, la proportion de tests avec des résultats au dessus de 20 Mb/s il a chuté de 7 points de pourcentage (de 33% à 26%).

Carte SpeedTest.pl mars 2020
Téléchargez les cartes de vitesse pour tous les opérateurs mobiles dans les périodes avant (21 février – 11 mars) et après (12 – 31 mars) l’annonce de la pandémie de virus corona, basée sur 493 000. des mesures. Tests dans les applications mobiles.

Les plages de vitesse sur la carte ci-dessus sont déterminées en tenant compte des recommandations de YouTube pour la qualité vidéo individuelle : https://support.google.com/youtube/answer/78358?hl=pl

Opérateurs fixes (classement général)

La situation liée à l’épidémie de coronavirus affecte également le fonctionnement des lignes fixes. Par rapport à février, les vitesses moyennes de téléchargement de données pour presque tous les opérateurs ont diminué en mars. Les pannes sont davantage causées par une charge accrue sur les routeurs des utilisateurs que par des problèmes de performances de l’infrastructure. La confirmation de cela est significative (c’est-à-dire le P. 55%) augmenter vitesse de téléchargement moyenne pour les tests effectués par les utilisateurs de Netia. C’est l’effet de l’action #przyspieszamyinternet de l’opérateur, qui consiste en l’accélération périodique des liens vers des capacités techniques maximales, comme nous le lisons dans le commentaire officiel de Netija.

« L’un des gestes envers nos clients, avec lequel nous voulions soutenir la campagne #restez chez vous, était d’augmenter la vitesse de transmission des données sur les lignes en technologies optiques (GPON, GEthernet, HFC). Pour la plupart des utilisateurs utilisant ces liens, ce trafic signifie la possibilité de télécharger des données à des vitesses allant jusqu’à 1 Gb/s.

Le groupe Netia investit massivement dans la modernisation du réseau au standard gigabit, et nous avons déjà plus de 1,5 million de foyers à portée d’un tel réseau. Même maintenant – alors que les opérateurs d’Europe occidentale ont accepté avec soulagement la décision de services tels que Netflix de réduire la qualité du matériel de diffusion pour sauver leurs réseaux – le réseau Netia est dimensionné de manière si optimale qu’il a encore suffisamment de réserve pour absorber l’augmentation du trafic aux heures de pointe. » .

Karol Wieczorek, responsable des relations publiques, Netia

Vitesses de téléchargement et de téléchargement pour tous les opérateurs de téléphonie fixe polonais avec une indication d’une diminution de la valeur moyenne dans les périodes avant (21 février – 11 mars) et après (12 – 31 mars) l’annonce de la pandémie de coronavirus, sur la base de 2.7. millions de mesures. Essais sur le site.

La pandémie de COVID-19 a eu moins d’impact sur les lignes fixes que sur les mobiles. Mauvais vitesse de téléchargement les données du 12 mars au 31 mars étaient 4 % de moins mais du 21 février au 11 mars. Dans le cas où vitesse de chargement Les données réduire totaux 11% et résulte, entre autres, d’une augmentation du trafic sortant des utilisateurs à domicile, résultant des appels vidéo utilisés pour le travail et les études à distance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *