Polonaise en Egypte: « Hé, comment vas-tu? Viens à moi, je te donnerai cent chameaux »

Je suis venu en Egypte pour la première fois en tant que jeune et beau touriste inexpérimenté, je ne connaissais rien de ce paysJe n’ai jamais été dans des pays musulmans auparavant. C’était un voyage spontané. Et bien sûr, les premiers jours ont été un peu problématiques à cause d’une trop grande attention. Surtout contrairement à où je suis allé – tout le monde était sombre, triste et inconscient de tout le monde.

Je me souviens d’avoir été appelé par le gars à qui j’ai acheté les pantoufles de corail sur la plage. Pour une raison quelconque, il m’a immédiatement dit qu’il était chrétien.

Le seul Le moment où je me suis senti mal à l’aise, il fut un temps où je suis allé à Naama Bay pour une raison quelconque. Il n’y avait pas de touristes là-bas, mais beaucoup de vendeurs qui, pour une raison quelconque, criaient de loin :

À ce jour, c’est un mystère pour moi pourquoi ils l’ont fait en tant que chorale, tous comme un seul homme. Du point de vue de la psychologie de la vente, l’idée la plus compréhensible est de parler à un client potentiel et d’établir un contact avec lui pour qu’il lui soit plus difficile de partir sans acheter. Ils sont vendeurs et vendre des produits est leur seul travail.

En hurlant « Je suis seul » à une distance de 10 à 20 mètres – une idée très étrange, également à télécharger.

Au fait, après un certain temps, j’allais au travail via Naama tous les matins. je les mêmes vendeurs « passaient à l’acte » quand ils m’ont vu, c’est-à-dire ils ont cessé de faire attention à moi. En tant que local, je n’étais plus intéressé.

Et une fois le soir je marchais le long de Naam, déjà avec mon mari, et je regardais une photo : trois filles marchaient devant nous, et les vendeurs leur criaient dessus de tous côtés:

Pour terminer Les filles ne pouvaient pas le prendreils ont tourné au milieu de la rue et ont littéralement reculé.

En termes de silhouette, il y a un stéréotype – faux – selon lequel les gens ici ne doivent pas nécessairement être minces. En général, les Egyptiens tolèrent mieux le surpoids, mais je ne dirais pas qu’ils l’acceptent pleinement. (du moins pas tous). Récemment, la perte de poids est devenue à la mode en Égypte. Et tandis qu’après le mariage et la naissance d’enfants, une femme peut oublier son apparence, de nombreuses filles sujettes à l’obésité soignent leur silhouette et perdent du poids afin d’être plus attirantes pour les prétendants potentiels.

Si [oni] ils n’approcheront pas un étranger sans besoin (mais ils peuvent jeter un coup d’œil), donc dans le cas des femmes et des enfants, il n’y a aucun problème à s’approcher et à dire quelque chose ou à demander. De plus, le concept d' »espace personnel » est peu familier à certains Égyptiens.

Je me souviens aussi de mon premier voyage en Egypte « non touristique »à Alexandrie. Alexandrie n’est pas la même que Sharm ou Hurghada touristique, il n’y a pas beaucoup d’étrangers là-bas, les locaux regardent tout le monde, même si la plupart des hommes sont timides et se comportent très modestement, même lors de mes promenades solitaires.

Pendant ce temps, j’ai passé la plupart de mon temps avec mon enfant et mon mari au travail. Ma fille est tombée malade, nous n’avons pas quitté la maison pendant plusieurs jours, ce qui m’a donné le vertige. Alors un soir, j’ai eu l’idée d’aller me promener et prendre l’air. C’était l’automne, j’étais fatigué et de mauvaise humeur.

Et puis un homme s’approche de moi, assez jeune, trois ou quatre ans plus jeune que moi. Il commence à me poser des questions sur quelque chose en arabe. Je le regarde avec le regard le plus incrédule et dis que je ne comprends paset il passe à l’anglais, demande mon nom et d’où je viens. Il n’y a pratiquement personne autour – il fait froid et sombre.

Et donc nous avons « parlé » pendant environ cinq minutes : il a parlé anglais avec moi, et j’ai parlé polonais avec lui. Il était difficile de se débarrasser de lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *