Play devrait lancer la véritable 5G début 2020

Selon des rapports récents de Gazeta Wyborcza, Play deviendra le premier opérateur en Pologne avec un réseau 5G commercial. Ce ne serait pas surprenant, sinon pour le fait que l’opérateur souhaite commencer à fournir des services avant de diviser les fréquences dans la bande 3,4 – 3,8 GHz. Comment est-ce possible? 5G Play fonctionnera dans la bande 2100 MHz, qui est désormais utilisée par les réseaux 3G et LTE.

Choc et incrédulité. Ceci est un bref résumé des derniers rapports sur les plans des dirigeants du réseau « violet ». Selon les informations publiées par Gazeta Wyborcza, Play a soumis une demande à l’Office des communications électroniques avec une demande d’autorisation d’utiliser la fréquence dans la bande 2100 MHz pour les besoins du réseau 5G. L’opérateur souhaite lancer le nouveau service dans la Tri-City au début de 2020. Si cela se produit, ce sera le premier réseau 5G non testé en Pologne. Cependant, de nombreuses personnes se demandent si un réseau 5G fonctionnant de cette manière peut offrir des performances significatives. Enfin, l’opérateur a une réservation dans la bande 2100 MHz pour une paire de blocs de 15 MHz (FDD) et un bloc supplémentaire de 5 MHz (TDD). Par conséquent, après l’introduction de la 5G à une telle fréquence, il ne faut pas s’attendre à des résultats spectaculaires sous la forme de vitesses maximales de téléchargement de données.

La 5G de Play à 2100 MHz est une « folie » avec méthode

Beaucoup de gens pensent que faire fonctionner la 5G sur des bandes avec des canaux radio étroits n’a pas le moindre sens. Cependant, Play n’est pas le seul opérateur à proposer de tels plans. Dans les prochains jours, une variante similaire du réseau 5G sera lancée par la filiale américaine de T-Mobile. Là, cependant, l’opérateur « magenta » dispose d’une licence pour des paires de blocs FDD dans la bande 600 MHz avec une largeur de 10 MHz à 20 MHz (selon la région). Et c’est sur quoi la 5G fonctionnera. Un autre opérateur américain (AT&T) s’apprête à lancer un réseau de nouvelle génération dans la bande 850 MHz, dans lequel il dispose de licences pour des blocs FDD 5 MHz ou 10 MHz selon les régions.

Comme vous pouvez le voir, plusieurs opérateurs se préparent déjà à lancer la 5G sur les basses fréquences, qui sont toujours utilisées par le LTE. L’objectif d’une telle entreprise est d’assurer une bonne couverture des réseaux de nouvelle génération. En même temps, les opérateurs ne veulent pas faire cela au détriment de la désactivation de la 4G. Heureusement, la technique DSS, c’est-à-dire le partage dynamique de la bande passante, permet d’utiliser les deux technologies simultanément sur la même station de base. Grâce à cela, Play n’aura pas à désactiver le LTE2100 sur les émetteurs où il prévoit d’exécuter la 5G.

Si les rapports de Gazeta Wyborcza s’avèrent vrais, ce sera une preuve irréfutable que Play ne mentait pas en disant qu’il avait un réseau prêt pour la 5G. Certains pensaient que l’opérateur n’avait pas encore l’équipement radio pour pouvoir utiliser un tel slogan. Cependant, le 3GPP a défini dès le début un certain nombre de fréquences prises en charge dans le cadre de la nouvelle norme radio. Parmi eux se trouve la gamme dite n1, qui n’est que de 2100 MHz. C’est pourquoi nous pouvons nous attendre à ce que la 5G dans la Tri-City fonctionne sur les stations de base appelées 5G Ready.

Jouez à Tricity prêt pour la 5G

La 5G aux basses fréquences est aussi une opportunité pour de bons transferts

Commençons par le fait que les réseaux de nouvelle génération offrent actuellement un peu plus d’efficacité spectrale que les solutions mises en œuvre en LTE. Cependant, dans un avenir proche, les fabricants de stations de base souhaitent introduire des antennes Massive MIMO qui fonctionnent également à des fréquences plus basses (c’est-à-dire entre 1800 MHz et 2100/2600 MHz). Par conséquent, exécuter la 5G sur les bandes actuellement utilisées par LTE a beaucoup de sens.

De plus, la norme 3GPP prévoit différentes variantes d’agrégation de bandes. Un certain nombre d’entre eux font référence au transfert de données dans le soi-disant mode de connexion double. Les appareils qui le prendront en charge pourront agréger les fréquences utilisées par la 5G et la LTE. De cette manière, il sera possible d’obtenir un transfert de données assez rapide.

L’année prochaine, les premiers smartphones de ce qu’on appelle le milieu de gamme, qui prendront en charge les réseaux de nouvelle génération. De plus, ils seront équipés de modems LTE haut de gamme. Il est tout à fait possible que le marketing 5G convainque au moins certains utilisateurs de remplacer leurs smartphones. Honnêtement, ce sera la première année qu’un grand nombre d’acheteurs seront tentés par un modèle particulier en raison des capacités du modem, pas de l’appareil photo. De cette manière, le nombre d’appareils pouvant agréger 4 bandes LTE sur le marché augmentera, ce qui se traduira également par une augmentation des performances du réseau 4G.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *