Bolesławiec pour vous – Bolec.Info: Réseau éducatif contre le smog déjà présent dans 17 écoles de Poviat

Heure du 4 novembre 2022. 13:15, hits: 389, Bolec.Info

Réseau éducatif contre le smog déjà dans 17 écoles de Poviat

Dans le cadre du projet, des capteurs de smog ont été placés sur les bâtiments scolaires. Il y a deux mois, il n’y en avait que 8 et aujourd’hui, il y en a presque 20.
Capteur de smog

Capteur de smog (photo de Bolecnaut)

Ce n’est pas encore l’hiver et la plupart des capteurs installés dans les écoles montrent la pollution de l’air presque tous les jours. Grâce au « Réseau éducatif contre le smog », auquel participent jusqu’à 17 établissements de notre quartier, nous pouvons mieux voir ce que respirent les étudiants et les résidents. Vous pouvez trouver une carte des écoles participant au programme ICI. Début septembre, il n’y avait que 8 capteurs, et aujourd’hui pas moins de dix-sept appareils mesurent la pureté de l’air. Vous pouvez également lire le programme ICI.

On le sait, l’air a un impact énorme sur notre santé, et grâce aux capteurs, on peut surveiller ce que l’on respire au quotidien et dans une bien plus large mesure. Le pire air était à Parowa ce matin. Le capteur de l’école primaire était orange et montrait plus de 55 microgrammes de PM2,5 par mètre cube (la norme quotidienne de l’OMS est de 15). Dépasser trois fois la norme peut avoir un effet négatif sur la santé. Un tel résultat, dans une si petite ville, entourée de forêts, peut vous choquer.

La qualité de l’air était également mauvaise le matin à Bolesławiec. Quatre des six capteurs installés dans les écoles de la ville ont montré plus du double de la norme de l’OMS. L’air pollué le matin peut être associé à une augmentation des embouteillages lorsque tout le monde se rend au travail ou emmène les enfants à l’école.

Le programme ne consiste pas seulement à surveiller la propreté de l’air, mais aussi à sensibiliser les élèves et la communauté à l’impact et à la création du smog. L’éducation à l’environnement est également enseignée dans les écoles.

Que pensez-vous, un plus grand nombre de capteurs affectera-t-il la conscience écologique des habitants ?

~~ Empoisonné par le jardinier MALWA 8h11min. avant de

Le matin, sur Willowa, Matejka, Karkonoska, Pod Lasem, le smog des fermes « MALWA » a erré dans la propriété. Nous n’ouvrons pas les fenêtres, nous n’aérons pas les appartements, car les puanteurs et les poisons que les jardiniers créent jour et nuit en brûlant leurs déchets à l’air libre, nous cuisant un tel destin, sont impossibles à inhaler. Nos cœurs font mal, nous toussons constamment, de nombreux voisins sont morts dans ces rues du cancer, et les parcelles sont toujours empoisonnées… L’article dit que l’école entourée par la forêt a des poisons bien au-dessus de la norme. Il en est de même dans les rues précitées. La zone est entourée de forêt, la forêt ne dégage pas de fumée, elle monte jusqu’à s’installer dans nos poumons. Pas un seul habitant ne considère cet endroit comme le pire endroit où vivre. La police et la garde municipale ne font rien pour faire disparaître le problème des jardiniers, ils n’imposent aucune amende, et chaque jour de l’année il y en aurait de plus en plus dans le budget de la ville. Car même en été, on ne peut pas ventiler les appartements, car près de 500 jardiniers ont toujours quelque chose à brûler, même le dimanche. Nous voulons que ces parcelles soient vendues pour construction ?