La petite amie de l’oligarque russe accusée d’avoir menti aux autorités. Elle voulait avoir un bébé aux États-Unis

En 2018, les autorités américaines ont mis sur liste noire l’oligarque russe Oleg Deripaska pour son soutien à l’opération soutenue par le Kremlin visant à s’ingérer dans l’élection présidentielle de 2016.

Pourtant, alors que sa compagne attendait leur premier enfant en 2020, sa loyauté envers la Russie a clairement trouvé ses limites. Malgré son soutien au régime russe de Vladimir Poutine, le milliardaire a dépensé des centaines de milliers de dollars pour faire naître son enfant aux États-Unis, s’inscrire au système de santé et obtenir la citoyenneté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *