Le réseau UNESCO des capitales mondiales du livre a été fondé à Wroclaw

Elżbieta Osowicz, mk | Créé : 2022-09-22 16:32 | Modifié : 22.09.2022 16:33

Le jeudi 22 septembre, une cérémonie a eu lieu dans l’ancien hôtel de ville pour la signature de la déclaration fondatrice du Réseau mondial des capitales du livre de l’UNESCO, qui – en tant que seule ville de Pologne – a été rejoint par Wrocław. Outre la capitale de la Basse-Silésie, 14 autres villes ont rejoint le réseau. Le nouveau réseau de coopération internationale est la création de projets et de programmes conjoints qui soutiennent, entre autres, le développement de la lecture ou l’éducation par la littérature.

– Le réseau des anciennes, actuelles et futures capitales mondiales du livre est conçu pour utiliser l’expérience et l’engagement des villes pour créer des projets et des programmes communs pour promouvoir la lecture ou lutter contre l’illettrisme – explique le directeur de la Maison de la littérature de Wrocław, Irek Green :

15 villes ont décidé de signer la Déclaration sur la création du réseau des Capitales mondiales du livre de l’UNESCO. Ce sont : Accra, Anvers, Athènes, Buenos Aires, Guadalajara, Incheon, Kuala Lumpur, Madrid, Montréal, Ljubljana, Strasbourg, Sharjah, Tbilissi et Turin. Outre les représentants des villes signataires, Wrocław a également accueilli des représentants de haut niveau de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), l’Association internationale des éditeurs (IPA), la Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques (IFLA) et l’Association internationale des auteurs (IAF).

Wroclaw était représentée par l’adjoint au maire de Wroclaw, Jakub Mazur, qui a souligné l’importance de la littérature dans son discours de bienvenue :

– J’attire particulièrement l’attention sur une des dispositions de la Charte. Il dit que les livres sont des objets culturels uniques et construisent la tolérance, la compréhension mutuelle, le dialogue, la paix et nous aident à créer un avenir commun. Je crois que le monde a beaucoup besoin de toutes ces valeurs aujourd’hui, surtout dans le contexte de la prochaine triste nouvelle d’hier, la paix. Je suis sûr d’exprimer l’espoir de nous tous ici, qui représentons des villes de quatre continents, que bientôt, après la victoire sur l’agresseur, une ville ukrainienne rejoindra le groupe des capitales mondiales du livre.

L’idée des Capitales mondiales du livre de l’UNESCO complète et développe en même temps le concept de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur de l’UNESCO, le plus grand festival de littérature et de lecture, qui a été célébré pour la première fois le 23 avril 1995. En 2001, l’UNESCO a créé la première Capitale mondiale du livre – Madrid – pour un mandat d’un an, qui commence toujours le jour de la Journée mondiale du livre. Les capitales successives reçoivent ce titre en récompense de la préparation de programmes exceptionnels de promotion du livre et de la lecture. Wrocław a reçu le titre de Capitale mondiale du livre en 2016. Actuellement, la capitale est Guadalajara, en 2023 ce sera Accra et en 2024 Strasbourg.

Cette année, l’UNESCO, en coopération avec les anciennes capitales, a décidé de créer un nouveau réseau littéraire international, qui complétera programmatiquement et géographiquement les objectifs et les tâches du Réseau UNESCO des villes créatives existant (Wrocław en fait partie en tant que ville). de la littérature à partir de 2019). Le nouveau réseau des capitales mondiales du livre de l’UNESCO, qui rassemble les capitales mondiales du livre anciennes, actuelles et futures, est conçu pour utiliser le potentiel, l’expérience et l’engagement des villes fondatrices pour créer des projets et des programmes communs qui renforcent la sensibilisation du public à l’importance de la littérature. et son importance pour le monde moderne, les auteurs, le marché du livre, l’amélioration des compétences en lecture ou la lutte contre l’analphabétisme.

« Le World Book Capitals Network croit que les livres et les histoires ont un pouvoir énorme pour autonomiser et transformer à la fois les individus et les sociétés. Toute personne a le droit d’accéder aux livres, qui sont un élément clé de la vie éducative et culturelle de la communauté, et a le droit d’en profiter et d’en bénéficier », indique la Déclaration sur la création du réseau.

Après avoir signé la Déclaration, Wrocław est devenue la première ville de Pologne à co-créer les deux réseaux littéraires de l’UNESCO. Ce fait souligne non seulement l’importance que la capitale de la Basse-Silésie attache au développement de la ville à travers la culture, en l’occurrence la littérature, mais devient également une autre opportunité, grâce à laquelle Wrocław approfondira la coopération internationale, utilisera les solutions éprouvées d’autres capitales et, avec eux, va essayer de financement externe.

Posted in web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *