26 millions de Polonais achètent en ligne. De telles ventes sont impossibles à ignorer

Pas moins de 26 millions de Polonais achètent en ligne et, dans quelques années, ce nombre augmentera d’un autre million. 8% des clients actuels ont commencé leur aventure e-commerce pendant la pandémie.

  • 74 % des e-consommateurs achètent en ligne depuis au moins cinq ans, mais pour beaucoup, la pandémie a marqué un tournant, rapporte Rzeczpospolita.
  • Selon les recherches d’ARC Rynek et Opinia pour l’opérateur de paiement PayU, 8%. vient alors de commencer son aventure avec le e-commerce.
  • L’entreprise déclare que jusqu’à 26 millions de Polonais sont approvisionnés via le réseau et que, dans les années à venir, ce nombre augmentera de plusieurs millions.

« Depuis 20 ans, nous combinons les capacités des magasins en ligne avec les besoins des clients en ligne, garantissant un transfert de fonds sûr et pratique entre les deux parties de la transaction d’achat », souligne Joanna Pieńkowska-Olczak, présidente de PayU, citée par Rzeczpospolita. « Nous aidons les e-boutiques à introduire de nouvelles solutions de paiement » – ajoute-t-il.

Dnevnik note que, bien que le prix soit un critère de plus en plus courant pour choisir les biens aujourd’hui, avec une inflation élevée, les motivations les plus importantes pour les acheteurs en ligne sont simplement l’aspect pratique et la disponibilité à toute heure du jour ou de la nuit, comme l’indique une moyenne des deux tiers des répondants. « Les prix et les actions dans ce contexte sont indiqués en moyenne par tous les autres répondants. Selon les données du GUS, en août 2022, par rapport à juillet, les ventes au détail via Internet aux prix courants ont augmenté de 6,6 % ». – nous lisons.

En conséquence – comme l’ajoute Rzeczpospolita – sa part dans le commerce de détail est passée de 8,4 % en juillet à 8,9 %, mais en termes réels, elle est plus élevée, car l’Office central des statistiques ne compte que les entreprises qui emploient plus de neuf personnes, dont une très grande nombre de petites entreprises. « Selon des données récentes en Pologne, 250 000 entreprises sont déjà engagées dans la vente en ligne, dont pas moins de 120 000 ont ajouté un tel code au PIB seulement en 2021. Ce groupe comprend la plupart des vendeurs de nourriture ou de vêtements, mais l’augmentation peut être observée dans pratiquement toutes les catégories », souligne le journal.

Il souligne que la part du e-commerce va croître malgré le ralentissement observé ces derniers trimestres et malgré le retour de certains consommateurs vers les magasins physiques après que la pandémie ait été relativement contenue. « Une autre chose est l’humeur des consommateurs, qui est actuellement mauvaise et favorise le resserrement de la ceinture », a souligné Paweł Szukalski, membre du conseil d’administration de Comperia.pl, dans le quotidien. « Par conséquent, dans les mois à venir, la part du commerce électronique augmentera probablement, mais les dépenses globales des consommateurs diminueront. Les clients du commerce électronique seront également plus disposés à rechercher des options de financement supplémentaires, telles que le paiement différé ou les versements à 0 %.  » – il ajoute.

Les clients économiseront

Comme l’écrit Rzeczpospolita, la situation macroéconomique actuelle avec une inflation élevée et une augmentation ultérieure à l’horizon ou une augmentation des coûts de chauffage signifie que de plus en plus de clients devront économiser. « Lors de leurs achats, ils rechercheront les prix les plus bas possibles, et une telle chasse est forcément plus facile sur Internet », souligne-t-il.

Dnevnik souligne que la popularité croissante des achats en ligne est un autre défi pour les entreprises commerciales. « Avis, exprimés sous forme de décisions attendues et attendues dans un avenir proche, sur la nécessité de réduire le nombre de magasins physiques par les chaînes de distribution » – souligne Sebastian Błaszkiewicz, responsable des ventes de Unity Group. « Les activités des entreprises sont significativement affectées par la dynamique de hausse des coûts salariaux, avec notamment une hausse importante du salaire minimum à partir de début 2023. La force cumulée de ces facteurs signifie que le maintien du nombre existant de magasins au sein de la chaîne ne sera tout simplement pas rentable », ajoute-t-il.

Rzeczpospolita souligne que le réseau croissant de points de collecte encourage également les consommateurs à commencer à faire leurs achats et les vendeurs à commencer à faire des affaires en ligne. Cela se voit dans les résultats des plateformes en ligne. « Il y a plus de 130 000 entreprises qui vendent sur Allegro et leur nombre reste à un niveau stable. Bien sûr, il y a ceux qui partent, mais de nouveaux viennent à leur place » – a souligné Marcin Gruszka, porte-parole du site Internet, le plus grand détaillant en ligne dans le pays.

« L’entreprise ne précise pas à combien de consommateurs elle vend, et c’est un nombre beaucoup plus important, bien que le volume de trafic soit plus faible. De nouveaux acteurs gagnent également de nouveaux clients. Shopee, une plateforme de commerce électronique qui opère en Pologne depuis près d’un an, rapporte qu’il s’est enregistré car il y a déjà plus de 53 000 entreprises polonaises qui développent les ventes en ligne de cette manière, d’autant plus que les Polonais sont convaincus qu’ils achètent de la nourriture en ligne, ce qui a été adopté avec beaucoup de réticence pendant des années » – lit-on dans Rzeczpospolita.

Le journal a également souligné que l’attitude de nombreux consommateurs n’a changé qu’en raison de la pandémie. « En conséquence, déjà 30% achètent de tels produits en ligne plusieurs fois par mois et plus de 15% plusieurs fois par semaine. Les dépenses mensuelles moyennes pour ces achats sont de 236 PLN, soit jusqu’à 20% de toutes les dépenses Internet » – lire moi.

Locaux attrayants dans les centres commerciaux et les centres-villes – voir les offres sur PropertyStock.pl

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *