Les Norvégiens ont repris la chaîne de pizzerias en Pologne – Puls Biznes

L’une des plus grandes chaînes de pizzerias de Pologne change de mains. Le groupe Orkla, coté à Oslo, a annoncé jeudi qu’il prenait le contrôle de Da Grasso, l’opérateur de la chaîne de pizzerias franchisées, qui compte environ 170 points de vente en Pologne. Les Norvégiens en achètent 74 % pour un montant inconnu. partages réseau. Le reste restera entre les mains de l’actuelle propriétaire Karolina Rozwadowicz, ainsi que de la présidente Magdalena Piróg, qui détenait jusqu’à présent 5% du capital.

– Da Grasso est une entreprise très bien gérée qui a pris une position forte sur le marché croissant de la pizza polonaise. Nous sommes très satisfaits de notre partenariat avec le fondateur et président de Da Grasso et de la possibilité de développer davantage le concept et d’étendre le réseau. En travaillant en étroite collaboration avec nos plateformes de restauration existantes, nous sommes sûrs qu’ensemble, nous créerons une entreprise encore plus forte qui deviendra l’une des principales chaînes de franchise de pizzerias en Europe », a déclaré Thomas Ljungqvist, président par intérim d’Orkla Consumer & Financial Investments, cité dans un déclaration de l’entreprise.

conglomérat norvégien

Depuis de nombreuses années, Orkla est connue sur le marché polonais principalement pour des activités loin de la gastronomie. Des années 1990 à 2006, il était le principal actionnaire de Presspublic, l’éditeur de Rzeczpospolit et Parkiet, et avait également des journaux régionaux dans son portefeuille. Plus tard, cependant, il s’est concentré sur le marché alimentaire – il a consolidé des entreprises du marché de la boulangerie et investi dans des suppléments nutritionnels. Elle était également présente sur le marché des cosmétiques.

Elle se développe sur le segment des pizzerias depuis 2018. Elle gère actuellement une chaîne de près de 700 établissements sous les enseignes Kotipizza et New York Pizza, qui opèrent en Finlande, au Benelux et en Allemagne.

– Il existe de nombreux dénominateurs communs entre nous et Orla et les réseaux appartenant à ce groupe en Europe de l’Ouest et du Nord. Les réseaux d’Orkline sont également 100% franchisés et partagent une même vision de développement. Avec le propriétaire actuel, Da Grasso, nous avons toujours été ouverts à différentes opportunités de développement et avons pensé à rejoindre un groupe plus large. Nous étions plus préoccupés par un investisseur stratégique et industriel que par un investisseur financier, et nous avons finalement trouvé le bon partenaire – déclare Magdalena Piróg, PDG de Da Grasso.

Centrale à pizza :

Da Grasso, dirigée par Magdalena Piróg, développe depuis plus d’un quart de siècle un réseau national de franchises qui compte aujourd’hui 170 points de vente. Son nouvel investisseur, le norvégien Orkla, aura trois chaînes de pizzerias dans plusieurs pays européens, avec un total de près de 900 points de vente, dans son portefeuille après la finalisation de la transaction.

Sébastien Glapinski

Stratégie gastronomique

Le sphinx de la bourse s’est empressé de visiter à plusieurs reprises la chaîne Da Grasso. Il l’a sérieusement essayé en 2009, lorsqu’il a proposé 40 millions de PLN, et en 2015, lorsque son offre était de 55 millions de PLN. Cependant, les pourparlers n’ont jamais donné de résultats et Sfinga a eu ses propres problèmes financiers.

– La finalisation de la transaction prendra encore plusieurs mois. Puis, étape par étape, avec les deux autres réseaux Orkla, nous introduirons de nouvelles solutions dans le domaine de l’automatisation, ainsi que des services numériques et informatiques, unifiant les installations tout en préservant l’identité des marques locales. Nous voulons certainement renforcer la présence des marques sur Internet et construire un portail en ligne fort pour les pizzerias. Le moment de publier des plans concrets viendra après la conclusion de la transaction – déclare Magdalena Piróg.

Orkla rapporte que l’année dernière, le réseau de franchise a réalisé un chiffre d’affaires de 53 millions d’euros (242 millions de PLN), ce qui s’est traduit par un chiffre d’affaires de 13,6 millions d’euros (62 millions de PLN) pour son opérateur. L’EBITDA normalisé (bénéfice d’exploitation plus amortissements) a atteint 2,5 millions EUR, soit 11,4 millions PLN. Comment sera-t-il maintenant ?

– L’environnement macroéconomique est compliqué, mais notre réseau fonctionne bien, nous prévoyons une amélioration des résultats cette année. Nous n’avons vu un ralentissement qu’au début de la pandémie, mais pendant tout ce temps, les ventes de livraison de nourriture, qui sont la pierre angulaire de l’activité de Da Grasso depuis le début, ont très bien fonctionné. Nous prévoyons plusieurs nouvelles ouvertures, nous changeons également les emplacements des pizzerias existantes, car après 26 ans de présence sur le marché, la chaîne nécessite un rafraîchissement constant. Nous nous développons de manière systématique et organique, les investisseurs devront être interrogés sur les plans d’éventuelles acquisitions supplémentaires – déclare Magdalena Pirog.

La valeur du marché polonais de la pizza est estimée à près de 4 milliards de PLN. Plusieurs grandes chaînes travaillent à ce résultat, comme Pizza Hut développée par AmRest (plus de 150 points de vente), la franchise polonaise American Domino’s (env. 120) ou Telepizza (70). D’environ 70 pour cent. la valeur marchande correspond toujours aux restaurants indépendants.

Posted in web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.