nous travaillons sur des applications similaires pour GZM et la province. poméranien

Asseco travaille sur deux applications similaires pour desservir les déplacements en transports en commun de la Métropole GZM et de la province. Poméranie, ils différeront de 20 à 25%. – Le président de l’Asseco, Adam Góral, a déclaré à PAP.

Dans une interview avec PAP, Góral a évoqué, entre autres, les travaux de modernisation du système existant de la carte de service public silésien (ŚKUP) à Metropolis GZM. Son élément clé est d’être une application pour desservir les trajets en transports publics de la ville, organisée par la Metropolitan Transport Authority (ZTM).

« Nous travaillons très dur sur cette application. Elle a une forme, elle a été donnée au client, mais nous voulons l’affiner avec le client final. En ce moment, le client la teste et donne des commentaires. Ce sont des choses tellement sensibles que je suis heureux que même nous prolongeons délibérément ce processus de mise en service parce que nous voulons qu’il soit aussi acceptable que possible – a-t-il déclaré.

« Une application mobile n’est pas seulement une question de fonctionnalité, mais aussi d’UX (expérience utilisateur) du site ; il s’agit de la simplicité de l’application. Si nous ne développons pas quelque chose avec le client qui soit très bien accepté, ce serait mal utilisé. Donc, à la fin, le client pourrait le rejeter.  » – a noté Goral.

Selon Asseco, une application raffinée pour GZM pourrait être popularisée plus tard cette année. L’entreprise a annoncé que, parallèlement à ce programme, elle travaille sur Talas – un uniforme pour toute la province. Système de paiement poméranien pour l’utilisation des transports publics. Là, l’application a également été remise au destinataire – InnoBaltica – pour être testée.

« Nous espérions pouvoir introduire la norme à la fois dans le GZM et dans la voïvodie de Poméranie. Nous avons toutefois convenu que ces applications différaient les unes des autres de 20 à 25 %. C’était un projet douloureux pour nous dans le passé, nous Là-bas, nous avons perdu beaucoup d’argent, mais nous avons développé une équipe qui n’a pas de compétition spéciale en Pologne », a déclaré le responsable de l’Assec.

La nouvelle application Transport GZM, qui sera l’élément principal du système en ligne ŚKUP pour les passagers, fonctionne avec le nouveau portail Internet du même nom. L’application doit permettre, entre autres, la gestion du compte ŚKUP, l’auto-codage des réductions, l’achat et le retour des billets, la vérification des correspondances, la planification des voyages ou la génération des factures.

Le système ŚKUP existant a été commandé par le syndicat municipal qui était le prédécesseur de l’administration de la circulation de la ville, c’est-à-dire l’actuel organisateur des transports de GZM. En principe, la carte ŚKUP était censée être une sorte de porte-monnaie électronique permettant le paiement de divers services publics fournis par les gouvernements locaux de la région. En pratique, en plus de payer les transports en commun (principalement sous forme d’abonnements codés dessus), il est parfois utilisé pour payer le stationnement dans certaines villes.

Le système ŚKUP lui-même a été critiqué par les résidents dès le début comme étant sujet aux pannes, difficile à utiliser et dysfonctionnel – par ex. Le transfert d’un billet acheté en ligne sur la carte peut prendre plusieurs heures. La carte reste le seul détenteur des informations sur les abonnements achetés dans le domaine de ZTM.

Les tentatives de modernisation de ŚKUP durent depuis longtemps. GZM a annoncé un appel d’offres pour la modification de la solution en décembre 2020. Au milieu de l’année dernière, il a résolu la procédure en choisissant la seule offre de l’entrepreneur actuel, Asseco, pour 122,8 millions de PLN bruts.

Le système modernisé fonctionnera en ligne, ce qui accélérera la sauvegarde des transactions. Dans la nouvelle version, la carte sera l’un des identifiants possibles des données dans le cloud, et non son porteur (le reste sera constitué de nouvelles Metrocards et de cartes de paiement EMV propres). Grâce à ce changement, il sera possible d’utiliser le système sans avoir besoin d’utiliser une carte, via une application mobile.

Dans l’application mobile, vous pourrez : acheter des billets simples, à moyen et long terme, des billets aller-retour ou planifier un voyage – également en temps réel du départ, en utilisant les données du système d’information dynamique sur les passagers. Une simplification des tarifs est également prévue – remplacement du tarif fuseau horaire et du tarif kilométrique par un tarif horaire.

Parallèlement à l’application, le portail Internet « Transport GZM » sera lancé comme l’outil le plus adapté aux activités plus complexes (service des comptes professionnels ou familiaux). D’ici mars de l’année prochaine, de nouvelles Metrocards devraient être introduites, ainsi que de nouveaux logiciels pour les distributeurs de billets et les distributeurs de billets mobiles.

Sans attendre les effets de la modernisation du système ŚKUP, GZM a introduit l’application « Mobile ŚKUP » au printemps 2020 pour faciliter temporairement l’utilisation d’une solution non fonctionnelle. L’outil a permis de coder rapidement des billets et de recharger de l’argent électronique sur une carte achetée sur le portail utilisateur ŚKUP à l’aide de votre propre smartphone avec une fonction de paiement sans contact.

Depuis le début de l’année dernière, l’application « Mobilni ŚKUP » a reçu la fonctionnalité de vente de billets périodiques et uniques – auparavant, seuls les billets uniques pouvaient être achetés via des applications externes disponibles sur le marché. Pour l’instant, l’application ne peut être utilisée que par les titulaires de la carte ŚKUP.

En outre, GZM a annoncé qu’elle fournira des cartes de paiement dans les véhicules de transport public de l’administration des transports de la ville. ZTM installe successivement de nouveaux valideurs et distributeurs de tickets avec écrans et paiement sans contact.

Le contrat pour la livraison et la mise en œuvre du système ŚKUP KZK – l’ancien principal organisateur de transports publics de la région – a été signé avec le consortium Asseco Poland (aujourd’hui Asseco Data Systems) et BRE Bank (aujourd’hui mBank) en janvier 2012. Le système devait commencer à fonctionner en 2013 avec des fonds de l’UE, progressivement mis en œuvre au second semestre 2015 et lancé en novembre 2015.

Asseco Pologne est le plus grand fabricant de logiciels polonais coté à la Bourse de Varsovie. L’entreprise dirige le groupe capitalistique international Asseco, qui est le plus grand fournisseur de solutions informatiques modernes en Europe centrale et orientale et le sixième plus grand producteur de logiciels en Europe. Le groupe Asseco est présent dans 60 pays à travers le monde et emploie 31 900 personnes. personnes.

Découvrez notre dernier « The Power of Opinion » sur l’industrie automobile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.