FINALEMENT! 5 ans de support et 3 nouvelles versions du système pour chaque téléphone

L’Union européenne veut obliger les fabricants à mieux prendre soin des appareils commercialisés. Le monde Android est sur le point de changer pour le mieux.

Comme vous le savez probablement, je suis un ardent défenseur de l’utilisation du matériel électronique aussi longtemps que possible, de ne pas jeter les choses qui fonctionnent, de réparer les choses et, si possible, d’acheter des appareils électroniques usagés. Dans le cas des smartphones, cependant, il y avait une certaine contradiction, car si nous achetons, disons, deux ans, même un modèle phare, en même temps nous limitons fortement le temps pendant lequel l’appareil est entre nos mains sera pris en charge par le fabricant. Eh bien, il existe des situations où un smartphone de deux ans n’a aucune chance de voir un correctif de sécurité, et encore moins une nouvelle version d’Android. Cela s’applique également aux nouveaux téléphones moins chers qui ne verront aucune mise à jour au cours de leur vie.

Google essaie de faire quelque chose, mais en vain

Nous écrivons constamment sur le fait que le fabricant Android met constamment en œuvre de nouvelles technologies qui faciliteront la mise à jour des fabricants. Est-ce que ça a fait quelque chose ? Bien sûr que non, car le marché des OS mobiles devient de plus en plus fragmenté d’année en année, et les nouvelles versions du système ont une part de plus en plus petite car les gens achètent de moins en moins de nouveaux téléphones, et pour beaucoup c’est la seule opportunité d’obtenir en contact avec le dernier Android. On sait donc depuis des années que tant que les constructeurs n’en voudront pas ou n’y seront pas obligés, le support des smartphones mis sur le marché sera négligeable, et la façon dont certains constructeurs ne pourront pas le gérer est assez cocasse.

Ainsi, on savait que tant qu’une puissance supérieure ne « fouetterait » pas les producteurs, rien ne changerait sur le marché. Eh bien, il s’avère que l’Union européenne peut être cette force.

L’UE forcera – 3 nouvelles versions d’Android et 5 ans de correctifs de sécurité pour chaque téléphone

Nous savons depuis plusieurs jours que l’Union se soucie des producteurs. Tout d’abord – l’acte est de garantir, entre autres, l’accès aux pièces de rechange pendant 5 ans après leur mise en circulation. Maintenant, cependant, on en sait un peu plus sur la façon dont les fabricants devront gérer le logiciel de leurs appareils. Le projet de loi est basé sur la fourniture de 5 ans de corrections de sécurité comme indiqué dans le titre et la nécessité de fournir 3 nouvelles versions du système d’exploitation. Maintenant, cependant, nous en savons un peu plus sur ce à quoi devrait ressembler le processus de mise à jour.

Tout d’abord, les mises à jour devraient apparaître « au plus tard deux mois après la date de sortie ». Cela signifie à son tour que la procédure dans laquelle le fabricant mettra à jour, par exemple, vers Android 12 se terminera, mais quoi, puisque la version 13 sera disponible sur le marché pendant longtemps. De plus, il existe des problèmes tout aussi importants liés à la qualité des mises à jour. Ici, nous avons l’information que la durée de vie de la batterie ne peut pas être modifiée avant et après la mise à jour (ce qui peut contrer la pratique du vieillissement planifié du produit) et aussi – les performances de l’appareil lui-même ne doivent pas non plus être modifiées après la mise à jour. C’est un enregistrement très important, car souvent un code mal optimisé rend un téléphone qui fonctionnait très bien sur la version précédente inutilisable même après une mise à jour. Bien sûr, la loi ici exclut le bon fonctionnement des applications tierces, car le fabricant n’a aucune influence sur la façon dont elles fonctionnent avec les nouveaux correctifs Android/de sécurité.

C’est une étape énorme et indispensable

Je suis un grand fan de la proposition de l’Union et je pense que c’est une décision qui changera davantage l’ensemble de l’industrie des smartphones que la nécessité de fournir des pièces de rechange. Tout d’abord, les fabricants, sachant qu’ils doivent prendre en charge TOUS les appareils commercialisés pendant longtemps, ne publieront pas un million de modèles similaires dans l’UE. Deuxièmement – j’ai l’impression que dans ce cas, même les appareils les moins chers qui fonctionnent mal en sortie de boîte disparaîtront du marché. Une marge insignifiante ne pourra pas couvrir les frais de maintenance et de mises à jour. Cela créera un vide qui, je pense, sera comblé par des appareils électroniques usagés moins chers.

L’électronique qui, après l’achat, pourra être utilisée en toute sécurité grâce au fait que les fabricants seront obligés de publier des correctifs de sécurité, et aussi – facile à réparer grâce à l’obligation de fournir des pièces de rechange. À mon avis, c’est une excellente situation qui améliore de nombreux aspects du marché du téléphone. Et bien que le consommateur « moyen » ne remarquera probablement pas la différence, car, comme nous le savons, le sujet de la sécurité ne semble pas exister dans le discours commun, ces changements profiteront à nous tous en arrière-plan . Dans le même temps, en termes de support, il fera un pas en avant pour rattraper Apple.

Pas volontairement, mais ça compte quand même 🙂

La source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.