Le marché Moins de déchets n’est plus seulement un marché aux puces à Hala Odra. « Les exposants s’aiment beaucoup, nous avons notre propre communauté »

Le marché aux puces « Less Waste » n’est pas seulement des vêtements de mode, de beaux bijoux, des bougies naturelles et de l’artisanat. Depuis plus d’un an, les exposants de Hale Odra ont construit une communauté, tout cela grâce à l’idée de trois filles qui veulent aider l’environnement. « Ils s’aiment juste. Ils se réunissent non seulement pour vendre leurs affaires, mais surtout pour passer du temps ensemble, pour discuter », raconte Hania, l’une des organisatrices du « Manje otfa Market ».

Le premier dimanche de septembre, les exposants nationaux se sont réunis pour la septième fois à Hala Odra pour participer à l’édition anniversaire du « Less Waste Market ». Et cette fois, il y a eu une grande participation – tant des exposants que des acheteurs qui, profitant du beau temps, se sont rendus à l’Odra à la recherche de trésors.

« Je ne dépense pas beaucoup d’argent et j’ai des vêtements à la mode »

– Je viens ici depuis la première édition. Je ne veux pas dépenser beaucoup d’argent pour de nouveaux vêtements et je peux vraiment trouver beaucoup de vêtements à la mode ici. J’ai récemment réussi à acheter une veste en cuir et un sweat-shirt en excellent état. Si j’ai la possibilité d’acheter quelque chose de moins cher, pourquoi pas – nous dit Ola.

Lors de l’édition anniversaire, les clients pouvaient choisir plus que des vêtements. Il y avait aussi des exposants avec des bijoux, de l’artisanat, de la céramique et des bougies naturelles. Bien que, comme l’admettent les fondateurs de « Less market waste », les vêtements sont les plus populaires.

– C’est ma sixième édition. Avec mon ami, nous venons avec des vêtements de seconde main. Je poste juste ici. Beaucoup de choses m’appartiennent, je dois admettre impudiquement que je pense que je suis accro au shopping dans divers endroits, y compris ceux avec des vêtements d’occasion – Monika rit. Cependant, comme elle le souligne, elle est récemment arrivée à la conclusion qu’elle voulait vivre « avec moins de choses ».

« Beaucoup pour les moments difficiles »

Selon Monika, le « Moins de déchets » n’a que des avantages. – Je crois que c’est une excellente action, surtout en ces temps difficiles, où tout est plus cher. Nous pouvons acheter de très bonnes choses à un prix avantageux – affirme-t-il.

Parmi les points positifs, les exposants mentionnent prendre soin de la planète et rencontrer de nouvelles personnes, ce qui est le plus important pour beaucoup d’entre eux. – Parmi les exposants, on se met souvent au défi de ne rien acheter. C’est difficile parce que j’ai déjà vu quelques choses moi-même – rit Monika.

Ils aident les personnes dans le besoin

Lors de chaque édition du « Less Waste Market », une boîte en carton spéciale est également exposée dans laquelle des vêtements sont collectés pour ceux qui en ont besoin. De plus, les filles donnent à chaque fois une partie de l’argent collecté pour acheter de la nourriture pour les dépenses de la Société pour le soin des animaux à Szczecin.

– Les filles font beaucoup de bien. Je suis content que cela s’adresse à des personnes qui se trouvent dans des situations vraiment difficiles. Cette action n’a que des avantages, pas d’inconvénients – souligne Monika.

« Communauté du marché moins de déchets »

Les fondateurs de « Manje otfa Market » ne cachent pas leur joie devant l’accueil positif de leurs actions par les habitants de Šćećin.

– De plus en plus d’exposants et d’acheteurs viennent d’une édition à l’autre. Le fait que nous puissions venir ici et vendre ou rendre des choses est une chose. Mais les présentateurs s’aiment vraiment. Ils se retrouvent pour passer du temps ensemble, parler et manger ensemble à Hala Odra. C’est déjà une communauté – dit Hania.

– On voit souvent les mêmes visages, on voit aussi qu’ils se manquent et qu’ils ont hâte de se revoir – ajoute Magda. – Il est vrai que la grande majorité des exposants sont des femmes, mais il y a aussi des hommes parmi les acheteurs. La seule chose qui manque est d’en montrer plus, nous voulons donc passer aux CD et aux bandes dessinées.

Magda, Hania et Agata souhaitent que leur action ait lieu régulièrement.

– Jusqu’à présent, nous l’avons organisé tous les deux ou trois mois. Maintenant, nous voulons l’essayer une fois par mois, pour que tout le monde sache « eh bien, c’est le premier dimanche du mois, nous allons à Hala Odra au marché Moins de déchets ». Nous voulons que cela continue dans ce bel endroit sur l’Odra, où vous pourrez passer votre temps libre – soulignent-ils.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.