Comédie « Curse » Viaplay première du film polonais

Comme on le lit dans la description de la production, « The Curse » est « une histoire chaleureuse, drôle et perverse sur la force des femmes, l’amour fraternel et les liens familiaux ».

De quoi parlera « The Curse » ? Quand est la première de Viaplay ?

« Curse » est une comédie sur le sort de Monija et Nastka – des sœurs dont le chemin de vie est semé d’embûches. Les personnages principaux ont un malheur incroyable – dès que tout semble aller dans leur sens, il se passe quelque chose qui gâche complètement leurs plans. Fatigués des malheurs à répétition, ils se rendent dans le seul endroit qu’ils considèrent tous les deux comme sûr : leur maison familiale. Lors de la soirée dégustation des liqueurs de grand-mère, les filles apprendront le secret – elles ne sont pas hantées par la malchance, mais par une malédiction imposée à leur famille il y a plusieurs centaines d’années par le pape lui-même.

– Il existe de nombreuses comédies sur les aventures familiales. Celui-ci est cependant caractérisé par une mystérieuse histoire de famille qui motive tous les comportements de nos héroïnes. Un grand humour de situation et de dialogue est né dans SON ombre. ELLE est celle qui pousse nos héroïnes à des actes audacieux et influence la transformation de leurs personnages. Je pense que cette excellente idée fait de ce film une position attrayante pour tous les amateurs de comédie – déclare Tomasz Konecki, réalisateur du film « Curse ».

Viaplay n’a pas encore annoncé de date de sortie pour le film.

Le créateur de « Ladies » prépare la comédie polonaise Viaplay Originals

Viplay Originals est basé sur le scénario de Julita Olszewska (« W spiral », « Alicja i żabka »). Tomasz Konecki, le créateur de tubes intemporels – « Ladies », « Testosterone » ou « Body » est responsable de la direction.

Les rôles principaux sont joués par des actrices de la jeune génération – Agnieszka Więdłocha (« Planeta Singli », « Czas Honoru ») et Vanessa Aleksander (« Suicide Room. Hater », « Royst »). Dans les rôles restants, les téléspectateurs verront : Danut Stenko (« Never in Life », « Suicide Room. Hater », « Katyń »), Ana Nehrebecka (« Kruk », « Król », « You Want to Live »), Iwona Bielska (« Wesele », « Claire », « Sztuka Kochania. L’histoire de Michalina Wisłocka »), ainsi que Rafał Rutkowski (« Ladies », « Planet Singles », « Letters M 2 »), Piotr Trojan (« 25 ans d’innocence Le cas de Tomek Komenda », « Rojst ») et Philippe Tłokiński (« Kurier »).

Le producteur du film est Wonder Films – une société de production créée par trois producteurs bien connus dans l’industrie, Klaudiusz Frydrych (« Dogs 3. Au nom des principes », « Jack Strong »), Krzysztof Rak (« Gods », « Sztuka Kochania. L’histoire de Michalin Wisłocka) et Inga Kruk (« Twarz », « U ime… »).

Wonder Films est responsable de productions cinématographiques telles que: « Dogs 3. Au nom du principe. », Tout le monde sait mieux, « Zołza » et « The Return » – séries premium commandées par Canal +. La productrice exécutive de Viaplay Group est Małgorzata Jurczak.

Viaplay mise sur la production locale

La première des productions fictives annoncées de Viaplay est « Murderers » inspirée du best-seller de Katarzyna Bondy, la plateforme est également coproductrice du film « Kos », et bientôt les téléspectateurs polonais pourront regarder la deuxième saison de « Fort Boyard Polska « . « , un programme hors scène mettant en vedette des vedettes du monde du spectacle et du sport.

Fin juin de cette année. Viaplay a été utilisé par 5,549 millions d’utilisateurs payants, ce qui par rapport à 3,287 millions un an plus tôt signifie une augmentation de 69%. Au cours du dernier trimestre seulement, la plate-forme a acquis 766 000. abonnés, dont 459 mille. dans les pays scandinaves, et 307 mille. sur d’autres marchés : en Pologne, aux Pays-Bas et dans les pays baltes. La société ne précise pas le nombre d’utilisateurs dont elle dispose en Pologne.

Dans les états financiers du deuxième trimestre, la société a relevé ses objectifs commerciaux pour la fin de 2022. En dehors de la Scandinavie, elle veut acquérir non pas 2,2 millions, mais même 2,5 millions d’abonnés (7,3 millions avec les pays nordiques). Il s’agit d’aider, entre autres, la coopération avec Canal +.

Photos dans l’article : Karolina Grabowska pour Viaplay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *