POPiHN : Le nombre de stations-service en Pologne a augmenté de 84 après le premier semestre de cette année. – Puls Biznesu

Selon les données de l’Organisation polonaise de l’industrie et du commerce pétroliers, le nombre de stations-service en Pologne « après le premier semestre 2022 est passé à 7 856 installations, soit 84 par rapport au premier semestre 2021, où il y en avait 7 772 ». Les exploitants indépendants possédaient le plus grand nombre de stations-service (64).

« Après six mois de cette année, ils avaient 3 766 stations-service, alors qu’à la même période l’année dernière, il y en avait 3 702. Il y en avait 1 803 dans le réseau de l’entreprise. Actuellement, Grupa Lotos compte 522 stations, 7 de plus que l’an dernier. « , montrent les données POPiHN.

Selon eux, les entreprises étrangères disposent de 1 581 stations-service dans notre pays, soit 13 de plus qu’au premier semestre 2021.

« Dans le cas des entreprises étrangères, le nombre de stations-service Shell a le plus augmenté, passant de 427 à 444 et CircleK de 374 à 386. Amic (l’ancien russe Lukoil) compte 116 stations-service, comme il y a un an, selon POPiHN.

« Les changements quantitatifs des réseaux se font principalement par l’achat de nouvelles installations dans le cadre de la franchise, mais de nouveaux investissements ou la rénovation de gares qui fonctionnent depuis longtemps sont également réalisés. La géographie des routes en Pologne évolue et les exploitants de gares doivent suivre ces changements soit en achetant de nouvelles installations, soit en construisant, en agrandissant ou en modernisant celles existantes », a déclaré Krzysztof Romaniuk, directeur de l’analyse du marché des carburants de POPiNH, dans un commentaire pour PAP.

Parmi les opérateurs indépendants, le réseau Avia appartenant au groupe Unimot s’est le plus développé – de 69 à 102 stations, Anwim – de 333 à 379 et la société Pieprzyk – de 93 à 117. Le nombre de stations sous la marque Huzar, cependant, diminué. de 69 au premier semestre 2021 à 56 maintenant.

Dans le cadre de la fusion de PKN Orlen et Grupa Lotos, Unimot achètera le domaine de la logistique du carburant et de l’asphalte au sein du terminal Lotos. C’est l’une des conditions de la fusion de Lotos et Orlen fixées par la Commission européenne. Après la finalisation de la transaction, Unimot Group deviendra le troisième acteur du marché du stockage de carburant. Le 1er août de cette année, le conseil d’administration d’Unimot a annoncé qu’il avait signé un accord sur le transfert de la partie de l’entreprise liée au segment du commerce de carburant d’Unimot à sa filiale – Unimot Paliwa. Il a été précisé qu’il s’agit de préparer le groupe au rôle d’opérateur logistique indépendant, qui deviendra Unimot après la finalisation du rachat de Lotos Terminala.

« Sur le marché des stations-service, nous sommes constamment confrontés à un changement de couleur principalement chez les opérateurs indépendants, mais souvent aussi dans les réseaux des plus grands opérateurs. Ces entités voient les avantages d’être dans des associations ou des groupements d’achat plus importants, notamment une meilleure reconnaissance de la marque , la possibilité d’obtenir moins cher – car ils achètent pour un plus grand nombre d’entités – du carburant et des marchandises, ou encore la participation à des programmes de fidélité mis en place par de grands opérateurs.

La PAP a également demandé comment la baisse des marges des stations-service au cours des derniers mois affectera le fonctionnement des réseaux des entreprises nationales et étrangères et des opérateurs indépendants, et si l’on peut s’attendre à la liquidation de petits opérateurs ou à la consolidation d’entités sur le marché.

« Le processus de consolidation du marché polonais des stations-service est observé depuis plusieurs années. Il ne fait aucun doute que les faibles marges obtenues uniquement à partir de la vente de carburant sont l’un des éléments qui contribuent à cette consolidation », a admis Romaniuk.

Selon lui, il est pratiquement impossible de démarrer une station-service sans un magasin ou des services supplémentaires offerts aux visiteurs de telles installations.

« L’offre spéciale de services supplémentaires est en constante évolution. Les stations fonctionneront pendant longtemps, même si elles ne seront plus seulement des endroits où vous achetez de l’essence, du diesel ou de l’autogaz. Il y aura des centres de service pour tous ceux qui auront besoin de les utiliser ., et en même temps certains d’eux pour alimenter votre véhicule avec une source d’énergie appropriée », a déclaré Krzysztof Romaniuk.

Il a ajouté que nous sommes à la veille d’une ère de véhicules à faibles émissions et que c’est la direction dans laquelle les entrepreneurs se dirigent déjà.

Posted in web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.