Sucre en Pologne. Les chaînes de distribution indiquent les causes des problèmes de disponibilité du sucre dans les magasins

Les réseaux commerciaux informent sur la pénurie de sucre. La raison en est l’augmentation de la demande liée, entre autres, à la période de mise en conserve, ainsi qu’à l’achat d’apiculteurs. Certains magasins ont décidé d’introduire des restrictions de vente. Selon les experts, il n’y a pas de pénurie de sucre en Pologne, et le problème concerne la logistique.

Marcin Hadaj, responsable de la communication de la chaîne Biedronka, a cité plusieurs raisons aux problèmes actuels de disponibilité du sucre dans les magasins. « La pénurie actuelle de sucre en Pologne est causée par une demande accrue liée à la période de mise en conserve, ainsi que par l’achat d’apiculteurs qui alimentent leurs fermes en sucre », a-t-il déclaré.

Hadaj a noté que « la crainte des Polonais d’une augmentation progressive des prix du sucre causée par une forte inflation, qui se traduit par l’achat de sucre contre des actions, est également importante ». « De plus, certains clients achètent des quantités dans nos magasins qui ne sont pas en vente au détail. Sur la base de l’analyse des factures, on peut conclure que les clients sont des entrepreneurs » – a déclaré un représentant de la chaîne Biedronka à TVN24 Biznes.

Les observations de Lidl Polska montrent également que « l’augmentation de la demande de sucre ces dernières semaines est due aux achats en gros de l’entreprise ».

Les magasins ont introduit des restrictions de vente

Par conséquent, certaines chaînes de magasins ont décidé d’introduire des restrictions de vente. Ce groupe comprend Biedronka, Lidl, Netto, Aldi et Kaufland.

Dans la chaîne Biedronka, il y a une limite à la vente de sucre – jusqu’à 10 kg par compte. Marcin Hadaj a informé que le réseau recherche activement de nouvelles sources d’approvisionnement afin d’assurer la plus grande disponibilité possible des produits aux clients. « Nous travaillons également avec notre principal partenaire commercial, Krajowa Grupa Spożywcza, pour augmenter la disponibilité du sucre pour les consommateurs polonais », lit-on dans la réponse qui nous a été envoyée.

Depuis le 12 juillet, les magasins Netto ont une limite d’achat allant jusqu’à 10 kg de sucre par compte. Les chaînes Kaufland et Lidl ont également décidé d’introduire une limite de 10 kg par personne.

« Pour garantir la disponibilité de ce produit à chaque client, nous avons introduit le 22 juillet le rationnement – un client peut acheter un maximum de 10 kg de sucre sur un seul compte. les installations seront bientôt terminées » – a déclaré Aleksandra Robaszkiewicz de Lidl Polska.

Aldi a une limite sur la vente de sucre jusqu’à 5 kg par compte. « De cette façon, nous voulons éviter d’acheter du sucre en vrac », a expliqué le bureau de presse d’Aldi.

Le bureau de presse de Żabka Polska a annoncé qu’il ne prévoyait aucun rationnement des ventes de sucre. « Conscient de la situation d’approvisionnement difficile résultant de la situation géopolitique actuelle, nous diversifions notre offre afin de prévenir efficacement les pénuries même à court terme de certains produits, et nous restons en contact permanent avec nos fournisseurs » – ont déclaré les représentants du réseau, ajoutant qu’ils font tout pour que les clients puissent obtenir des aliments de base.

« Il y a du sucre en Pologne et c’est en excès »

Andrzej Gantner, le directeur général de la Fédération polonaise des producteurs alimentaires, assurait il y a quelques jours dans l’émission « Da je » sur TVN24 qu' »il y a du sucre en Pologne et il y en a en excès ».

– La question est où est-il ? Dans le socialisme, il n’y avait ni magasins ni producteurs. (…) Même alors, nous avions une véritable pénurie de sucre, et maintenant nous avons une quasi-pénurie de sucre, parce que nous avons beaucoup de sucre, d’énormes réserves. Deux millions 300 000 tonnes que nous avons produites l’année dernière, un million 600 000 tonnes de demande au total, avec tout. Et les sucreries prétendent qu’elles ont beaucoup de sucre – a déclaré Gantner.

L’économiste de la banque Crédit Agricole, Jakub Olipra, a également souligné qu’il y a plus de sucre dans les entrepôts que ce dont les Polonais ont besoin.

Gantner a déclaré sur TVN24 qu' »il y a du sucre, il n’est disponible que chez le producteur », et « le problème, c’est la logistique, c’est-à-dire la livraison en quantité suffisante pour satisfaire la panique qui a éclaté ». Il a souligné que « malheureusement, aucun système ne peut résister à cela ». – Il se chevauche problèmes de transportsque nous verrons dans un moment – a indiqué le directeur général de la Fédération polonaise des producteurs alimentaires.

La Chambre de commerce du Nord de Szczecin a mis en garde contre la « situation dramatique des transports » dans un communiqué d’il y a quelques jours. Selon les experts du PIG, il y a jusqu’à 150 000 chauffeurs professionnels en Pologne prêts à commencer à travailler.

Source photos principale : Shutterstock

Posted in web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.