Sans internet (mobile), c’est comme sans main. Même la nuit

Ils disent que vous dormez la nuit et que vous n’allez pas en ligne. Eh bien, d’accord – je suis d’accord. Cependant, il y a des gens qui travaillent ou voyagent la nuit (tout en travaillant). Imaginez être coupé de la navigation sur Internet pendant une heure ou deux dans cette situation. Si vous dormez, vous ne vous en souciez pas et d’une manière ou d’une autre vous vivez avec. Si à ce moment-là vous deviez utiliser certains services, livrer un projet important à votre patron, ou contacter un client qui travaille dans un autre fuseau horaire… alors vous avez un problème.

Situation hypothetique. Vous êtes dans une ville étrangère et il vous arrive d’être « sur la route » toute la journée. Vous avez vu un client, vous êtes dans une ville étrangère jusqu’à la tombée de la nuit, et vous ne revenez à vous que tard dans la nuit. Vous avez prévu de travailler de 24h00 à 01h00 et d’appeler l’un de vos clients étrangers. Vous sortez à ce rendez-vous depuis longtemps. Rien n’est catastrophique et vous vous préparez pour une réunion en ligne. Alors que certaines personnes ronflent déjà bruyamment, vous essayez simplement de gagner de l’argent. Vous vous attendez à ce que tout fonctionne comme il se doit.

Et ça ne marche pas. Imaginez un opérateur planifiant des travaux de modernisation du jour au lendemain

Les travaux de modernisation peuvent consister dans le fait que l’accès aux services est légèrement limité – afin que toutes les activités souhaitées puissent être réalisées. Vous savez, par exemple, l’Internet mobile fonctionne, mais plus lentement. Il peut encore être expérimenté. Ou nous ne nous connecterons pas au réseau mobile au niveau le plus élevé, seulement inférieur. Ce n’est pas non plus une situation complètement tragique : comme indiqué ci-dessus, quelque chose fonctionnera là-bas, mais un peu plus lentement. Mais que se passe-t-il si vous « plantez » inopinément votre accès Internet ou simplement votre accès à tous les services mobiles dans le monde est suspendu pendant une heure, deux ou trois ? Si cela a pris 10 minutes – je comprendrai toujours. J’arriverais aussi à le « prendre » pendant 20 minutes obstinément. Cependant, je ne peux pas vraiment expliquer les chemins mentaux d’un opérateur qui « libère » l’Internet mobile ou l’accès à absolument tout pendant quelques heures. Bien que cela se passe la nuit.

Oui, en « milieu de journée », ce serait un véritable scandale et donnerait droit à un lynchage public de l’opérateur. C’est un peu différent la nuit – vous pouvez expliquer aux télécoms qu’un jour ils doivent faire des travaux de modernisation, alors ils choisissent la nuit. Ensuite, les gens dorment paisiblement de toute façon, ils respecteront donc l’indisponibilité périodique de ceci ou de cela. Cependant, il y a des gens qui ont vraiment besoin d’Internet mobile. Ils ne sont pas chez eux pour utiliser le WiFi. Ils en ont besoin pour le travail ou pour autre chose. Il n’y a pas de besoins pires ou meilleurs.

Et quelque chose comme ça m’est arrivé hier – je revenais d’une réunion importante et j’avais juste besoin d’Internet mobile. Ce n’était tout simplement pas là. Et c’est une si bonne chose que l’accès à des services comme les appels et les SMS ait fonctionné, donc je n’ai pas complètement perdu le contact avec le monde. Je ne pouvais pas entrer et utiliser le WiFi partout à la fois. Mais il est également arrivé que l’opérateur me refuse l’accès aux appels et aux SMS. Pourquoi? Car. Cela arrive si souvent que je suis en mesure de constater le caractère cyclique des « travaux de modernisation ».

Et si vous les informiez ?

Eh bien, ce serait bien de savoir que tel jour, à telle heure, quelque chose ne va pas. Vous savez, quand je ne peux pas livrer quelque chose à mon client ou qu’il y a des difficultés – j’en parle juste, je n’en fais pas un fait accompli. La communication est essentielle dans ces situations. Et oui, vous me direz probablement qu' »il n’y a pas une telle obligation » et qu’il n’est pas nécessaire d’informer la poignée d’utilisateurs, qui ne peuvent pas vivre sans accès aux services mobiles, sur de telles choses. OK, je comprends. Je suis une « poignée », un utilisateur expérimenté. Cependant, je ne l’utilise pas principalement pour le plaisir, mais aussi pour le travail. Je dois être prêt à ce que quelque chose échoue : d’autant plus que c’est absolument nécessaire pour que tous mes projets se réalisent.

Un SMS suffirait: « Cher client, demain à partir du 23-1, quelque chose ne fonctionnera pas. C’est tout. Ce n’est pas grand-chose. Je suis content que mon opérateur modernise quelque chose. Cependant, en voyant les entrées d’autres utilisateurs dans Downdetector – non on est prêt et heureux. Eh bien …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.