Nouvelles directions de recherche, plus grand potentiel de commercialisation et échelle commerciale internationale : Łukasiewicz – Fondation de l’Institut technologique de Lodz

440 employés, un équipement de recherche unique et 45 millions de PLN reçus pour la mise en œuvre de projets de développement sont le potentiel de Łukasiewicz – Łódź Institute of Technology, qui a ouvert son entreprise dans la capitale de l’industrie textile polonaise le 1er avril. L’unité de recherche nouvellement créée combinera les compétences des trois instituts Lukasiewicz à Lodz, et ses activités couvriront également de nouveaux domaines compatibles avec l’industrie textile, notamment dans le domaine de l’économie circulaire, de la biomédecine et de la numérisation des technologies.

L’industrie et les salariés bénéficieront de la fusion des instituts de Lodz, pour lesquels ce sera une opportunité de développement dans de nouveaux domaines d’activités scientifiques et de commercialisation. La création d’une marque forte et reconnaissable et l’utilisation d’économies d’échelle permettront d’atteindre des projets de recherche internationaux. D’autre part, les entrepreneurs disposeront d’un partenaire de recherche et développement important et multidisciplinaire qui, grâce à la combinaison d’équipes de différents domaines, pourra réaliser des projets complexes et exigeants.

– La création de l’Institut de technologie Łukasiewicz – Łódź est le résultat d’une stratégie mise en œuvre de manière cohérente depuis 3 ans, dont l’objectif est de créer des instituts Łukasiewicz solides capables de répondre aux défis de l’économie mondiale. C’est une conséquence naturelle de la recherche d’un optimum organisationnel, qui se traduit par un renforcement de notre position concurrentielle sur le marché de la recherche et du développement. L’offre unique et complète de l’institut de Lodz signifie de nouvelles opportunités pour obtenir des subventions internationales et des partenaires commerciaux étrangers pour des projets qui se traduiront par des technologies modernes mises en œuvre dans des entreprises polonaises. – souligne Piotr Dardziński, président du réseau de recherche Łukasiewicz.

Jusqu’au 31 mars 2022, trois instituts appartenant au réseau de recherche Łukasiewicz fonctionnaient à Łódź : l’Institut des biopolymères et des fibres chimiques, l’Institut de l’industrie du cuir et l’Institut des textiles. Dans la nouvelle structure de Łukasiewicz – ŁIT, les installations et les équipes existantes évolueront en groupes de recherche et feront l’objet
sept centres de recherche. Trois d’entre eux correspondront aux activités antérieures de l’institut de Lodz. Quatre autres se concentreront sur l’ingénierie biomédicale, l’emballage, l’économie circulaire et la numérisation de la technologie et des solutions prototypes. Les travaux de la nouvelle unité seront dirigés par le dr. Radosław Dziuba, ancien directeur du Łukasiewicz – Institut des biopolymères et des fibres chimiques et du Łukasiewicz – Institut des textiles.

– Le nouvel institut sur la carte de Lodz est une unité interdisciplinaire d’envergure internationale. Consolidé sous une marque forte et reconnue, l’institut saura attirer de nouveaux clients et leur proposer des solutions technologiques sur mesure. Ce qui est tout aussi important, c’est un changement positif pour les employés, tant en termes de sécurité d’emploi que d’opportunités de développement professionnel dynamique. – explique le Dr Radosław Dziuba, directeur de l’Institut de technologie Łukasiewicz – Łódź.

Le sujet de l’activité de Łukasiewicz – ŁIT sera, tout d’abord, la mise en œuvre de projets de recherche dans des domaines de recherche scientifique naturels pour les instituts communs. Les travaux se poursuivront sur le lancement du centre de recherche et de développement BIO-MAS avec un budget de près de 11 millions de PLN. La mission du Centre sera la production de composites biodégradables à partir de déchets des industries du cuir, du bois et du textile pour une utilisation dans les industries agro-alimentaires, de l’emballage et de l’horticulture. L’institut veut également jouer un rôle important dans le Hub européen pour l’innovation numérique. Selon les hypothèses, le Digital Innovation Hub Innovative Textiles and Design se concentrera, entre autres, sur la diffusion et la mise en œuvre des dernières solutions numériques dans l’industrie TCLF et les tests en conditions réelles – le soi-disant laboratoires vivants – les dernières technologies qui sont essentielles aux produits et services que les entreprises produisent.

Łukasiewicz Institute of Technology – Łódź se concentre également sur la recherche de nouvelles opportunités de marché en réponse aux besoins croissants des clients dans des domaines prometteurs tels que :

  • des matériaux innovants pour des applications médicales :
  • matériaux modernes pour l’armée;
  • matériaux de construction et routiers à base de protéines de déchets et de cendres volantes issues de la combustion du charbon ;
  • des matériaux modernes qui stockent l’eau et les nutriments dans l’écosystème pour le développement des plantes dans des conditions de sécheresse ;
  • de nouveaux systèmes de gestion de l’eau et des eaux usées et de gestion des déchets ;
  • aliments sûrs, peu transformés et produits à partir d’ingrédients naturels (étiquette de composition simple, courte et lisible pour les consommateurs)

Après la fusion des unités de Łódź, le réseau de recherche Łukasiewicz se compose de 26 instituts. Avec plus de 7,5 mille. employés et l’infrastructure de recherche, composée de 440 laboratoires et de près de 4 000 appareils d’équipements clés de recherche et développement, reste toujours le troisième plus grand réseau de recherche en Europe.

Réseau de recherche Łukasiewicz offre aux entreprises le mécanisme unique des défis Łukasiewicz, dans lequel un groupe de 4 500 scientifiques accepte un défi commercial et prépare une solution dans un délai maximum de 15 jours ouvrables. Il est important que les entrepreneurs ne supportent aucun coût lié à la préparation de l’idée de R&D. Łukasiewicz opère dans quatre domaines de recherche principaux : la santé, la mobilité intelligente et propre, la transformation numérique et l’économie et l’énergie durables.

Posted in web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.