Rencontre intersectorielle – Réseau de veille civique

Le deuxième week-end de juin, une rencontre s’est tenue au sein du (Sans) Espoir des petites et grandes communes et de l’École des Initiatives d’Observation. C’était la première fois que se rencontraient des personnes ayant suivi le cours dédié aux chiens de garde, ainsi que des élus, des chefs de village, des habitants qui commençaient à agir ou qui s’impliquaient depuis longtemps dans des activités pour leur commune. Tous dans le but commun d’apprendre les uns des autres, de s’écouter et de travailler ensemble pour un fonctionnement meilleur et plus transparent de leurs petites patries.

À Pruszków, les participants au cours pour petites et grandes municipalités (Bez) Nada ont été les premiers à venir. Le cours est organisé en ligne. Nous nous sommes rencontrés lors de webinaires thématiques (incluant l’accès à l’information, les plaintes, les requêtes, les pétitions, les budgets des villes et municipalités) et les causeries du soir, au cours desquelles nous avons pu échanger des expériences. Les personnes participant au cours pouvaient s’inscrire à une réunion supplémentaire « en direct » – ​​25 personnes de toute la Pologne sont venues à Pruszków (certaines sont allées arriver à 17h, déjà à 8h, aussi tour de Pologne😉). Après de nombreuses réunions en ligne dans À la fin, nous nous sommes serré la main, avons dit qui venait, ce qu’ils faisaient et ce qu’il fallait voir dans la ville d’où nous venions. C’était merveilleux d’entendre que malgré de nombreuses différences, nous avons beaucoup en commun et de nous voir sur la carte de la Pologne. Samedi matin, Szymon Osowski et Krzysztof Szopa ont poursuivi les sujets liés à l’accès à l’information et au fonctionnement pratique du gouvernement local qui ont été entamés lors du webinaire.

Samedi, nous avons été rejoints par les participants de la School of Viewing Initiatives. D’abord, sous l’œil attentif d’Edyta Widawska, ils ont présenté leurs expériences lors des activités de suivi, puis leurs activités ont été présentées.

Thèmes de veille et de présentation :

  1. Faible transparence des relations entre les autorités et les investisseurs dans les processus d’investissement. Martyna Regent (Gdynia), Marcin Cichowicz (Żukowo), Grzegorz Krakowiak (Mierzyn), Grzegorz Kosiński (Gniezno). Lien vers la présentation.
  2. Droits de l’homme, droits des enfants, droits des élèves à l’école. Analyse des dossiers de certains statuts scolaires à Dąbrowa Górnicza et Bielsko Biała. Anna Dęboń, soutenue par Robert Strzała (Dąbrowa Górnicza) Joanna Wolska (Bielsko-Biała) dans les activités et pendant la présentation. Lien vers la présentation. Un rapport de suivi complet sera disponible en septembre.
  1. Transport public. Ania Sołtysiak, Ewa Burnecka (Czernica), Alicja Matwiejczuk (Ośno Lubuskie), Remigiusz Krajniak (Žary), Paweł Szymczak (Otmuchów). Lien vers la présentation.
  2. Les classes WDJ répondent-elles aux besoins des jeunes en matière d’éducation sexuelle et de droits reproductifs ? Katarzyna Kołodziejczyk (Bydgoszcz), Anna Furmaniuk (Poznań) et Adrianna Klimaszewska (Wrocław). Lien vers la présentation.
  3. Consultation publique. Analyse sur l’exemple des communes sélectionnées. Composition : Milena Dudzińska (Długołęka), Janusz Lesiński (Zawonia), Marcin Jaworski (Bytów), Rafał Wolny (Koszalin), Michał Derencz (Radków). Lien vers la présentation.

Le public actif, responsable des sujets abordés lors de la présentation, était les participants des petites et grandes communes (Sans) Espoir. Plus tard, ils ont eu l’occasion de parler en groupe avec des personnes qui faisaient du suivi individuel. Parfois, c’était une conversation entre militants, et parfois entre un militant et un conseiller ou un « sujet » de surveillance.

Dans la soirée, nous avons organisé un quiz sur l’autonomie locale, qui a non seulement testé nos connaissances, mais surtout fourni un excellent divertissement – bravo « WE » et fait en sorte que les deux groupes s’intègrent.

Le dimanche était consacré aux élections. Katarzyna Batko-Tołoć a interrogé les deux groupes – déjà fusionnés en un seul – sur leurs attentes et leurs craintes concernant les prochaines élections (parlementaires et locales). Nous avons parlé de ce qui vaut la peine d’être vérifié dans leur contexte, quelles sont nos attentes, quel scénario positif nous attendons. Nous nous sommes promis, ainsi qu’à toutes les personnes présentes, qu’après les vacances, nous traiterons intensivement de ce sujet.

Nous tenons à remercier les participants pour leur confiance et l’énergie qu’ils ont apporté à notre rencontre. Nous espérons que les contacts que nous nouons porteront leurs fruits à l’avenir, ce fut certainement une bonne expérience pour nous et nous reviendrons.

La rencontre a été financée à 1% et le projet « School Watchdog Initiative – 2 Regions » financé par l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège de Fudans l’âme EEA dans le cadre du programme Active Citizens Caisse régionale.

Posted in web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.