Huawei MatePad Paper Review – excellent lecteur, bon ordinateur portable, mauvaise tablette

Il y a une nouvelle tendance intéressante sur le marché – les appareils équipés d’écrans basés sur du papier électronique, qui jusqu’à présent étaient limités aux lecteurs de livres électroniques, étendent leurs fonctionnalités, essayant de fournir des expériences similaires à celles des tablettes. Ces appareils hybrides sont actuellement des produits de niche et sont une vraie curiosité pour les geeks, mais ils ont clairement un gros potentiel commercial si une entreprise du calibre de Huawei s’intéresse au segment.

Sommaire

Huawei MatePad Paper est la première tablette avec un écran E Ink proposée par le fabricant chinois, qui combine des fonctionnalités typiques des lecteurs de livres électroniques et les étend avec des fonctions plus associées aux tablettes. De plus, il fonctionne avec un stylo, il fonctionnera donc également comme un carnet numérique. Malheureusement, le prix élevé signifie qu’aucun de ces appareils n’aura de véritable concurrence.

  • stylo et étui inclus
  • M-pen avec 4096 niveaux de pression
  • confortable pour écrire et dessiner avec un crayon
  • forme mince et poids léger
  • polyvalence grâce au grand écran
  • L’écran E Ink ne fatigue pas vos yeux même pendant un long travail
  • bonnes heures de travail
  • rafraîchissement adaptatif efficace
  • multifonctionnalité
  • Prix ​​élevé
  • aucune résistance à la poussière et à l’eau
  • il n’y a pas de réglage automatique du rétroéclairage de l’écran
  • travail assez lent
  • mauvaise sélection de livres dans la librairie de l’entreprise
  • sélection limitée d’applications à installer (pas d’accès au Google Store)
  • pas de prise casque, fente pour carte SIM et microSD

Le Huawei MatePad Paper sera un excellent achat, mais assez cher, pour une personne à la recherche d’un lecteur d’e-book avec un écran plus grand que les appareils typiques de ce type, et qui ne dédaignera pas quelques fonctionnalités supplémentaires. Il plaira également aux personnes qui aiment les appareils élégants et sophistiqués. Que pouvez-vous en attendre d’autre ? Je t’invite à revoir :

Examen du papier Huawei MatePad – Contenu

  1. Examen du papier Huawei MatePad – Contenu

  2. Spécification de l’appareil

  3. Qu’y a-t-il dans l’ensemble ?

  4. Conception et apparence de l’appareil

  5. Écran – beaucoup d’espace, beaucoup de gris

  6. Harmony OS et une poignée de logiciels utilisables

  7. Pour la lecture – excellent

  8. Tablette – uniquement de nom

  9. Carnet numérique – une chose utile

  10. Batterie, charge et temps de fonctionnement

Spécification de l’appareil

  • Processeur : HiSilicon KIRIN 820E (3 cœurs A76 cadencés à 2,22 GHz, 3 cœurs A55 cadencés à 1,84 GHz)
  • Puce graphique : Mali-G57
  • RAM : 4 Go LPDDR4x
  • Mémoire intégrée : 64 Go
  • Autre : lecteur d’empreintes digitales, accéléromètre, capteur Hall, haut-parleurs stéréo intégrés et quatre microphones, stylet inclus
  • E.appuyez sur : E-Ink avec éclairage intégré, 10,3 pouces Huawei FullView, 1872 x 1404 pixels
  • Connectivité : Wi-Fi 6 (802.11 a/b/g/n/ac/ax), Bluetooth 5.2, USB-C – 1 pc.
  • Batterie : Li-Po 3625 mAh
  • Système d’exploitation : HarmonyOS 2
  • Dimensions : 183 x 225 x 6,7 mm
  • Poids : 360 grammes

Des spécifications plus détaillées peuvent être trouvées sur le site Web du fabricant.

Le papier Huawei MatePad est vendu pour 2299 PLN – vous pouvez acheter trois Kindles d’Amazon pour cela. Ou une très bonne tablette. Mais il y a des gens pour qui ce prix ne sera pas trop élevé.

Qu’y a-t-il dans l’ensemble ?

La tablette et le lecteur Huawei MatePad Paper sont livrés dans une élégante boîte blanche. À l’intérieur, en plus de l’appareil lui-même, vous trouverez également un stylet avec des pointes de rechange, un chargeur et un câble USB-A vers USB-C et des instructions sur papier.

MatePad Paper est livré avec un étui de protection – Huawei MatePad Paper Folio Cover – qui recouvre l’avant et l’arrière de l’appareil. Il est fabriqué dans le même matériau et a la même finition simili cuir que l’étui pour tablette et se ferme avec un aimant.

Conception et apparence de l’appareil

L’écran de 10,3 pouces offre un grand espace de travail, et la forme fine et le poids léger de l’appareil le rendent confortable à utiliser même pendant une longue période. Il a l’air vraiment attrayant, surtout par rapport aux lecteurs disponibles sur le marché.
La tablette ne mesure que 6,65 mm d’épaisseur et 182 mm de largeur. Le tout ne pèse que 305 grammes – cela m’a vraiment surpris positivement et dans la pratique, même lorsque j’ai tenu le papier MatePad pendant longtemps tout en travaillant, je n’ai pas lu son poids.

Le dos du Huawei MatePad Paper est recouvert d’un matériau censé imiter la peau. Il est agréable au toucher et le rend certainement facile à tenir – il n’a pas non plus d’empreintes digitales dessus.

Sur les bords se trouvent une paire de haut-parleurs, un contrôle du volume, un port USB-C et, dans le coin supérieur droit, un interrupteur connecté au lecteur d’empreintes digitales.

Il n’est peut-être pas le plus rapide, mais il n’a eu aucun problème majeur avec la reconnaissance des doigts. Parfois, je devais placer mon doigt 2 à 3 fois pour que le papier MatePad l’enregistre.

Le papier Huawei MatePad fonctionne avec le crayon M inclus dans l’ensemble. Avec lui, vous pouvez écrire, dessiner ou prendre des notes, à la fois dans une application de prise de notes dédiée et dans les documents que vous lisez. Il a 4096 degrés de pression et une latence de 26 millisecondes. Il se recharge sans fil lorsqu’il est fixé magnétiquement sur le bord droit de la tablette.

Écran – beaucoup d’espace, beaucoup de gris

L’écran a 10,3 pouces, une résolution de 1872 × 1404 pixels et peut produire 256 nuances de gris. Il n’est pas réfléchissant, le papier MatePad est donc amusant à utiliser même en plein soleil. Il n’émet pas de lumière, ce qui vous permet de mieux prendre soin de votre vision, bien qu’il soit bien sûr rétro-éclairé, vous pouvez donc lire ou travailler même la nuit. Il convient d’ajouter que Huawei a réalisé des cadres très fins autour de l’écran, mais une marge plus épaisse à gauche à droite, quelque chose comme le dos d’un livre, il y a donc quelque chose à quoi s’accrocher. Selon le constructeur, l’écran occupe 86,3% de la face avant.

Le contenu affiché est très beau, mais il faut ajouter que l’écran a une densité de pixels inférieure (227 ppi) à celle du Kindle Paperwhite (300 ppi). Et cela montre. L’actualisation de l’écran pose les mêmes problèmes qu’avec d’autres appareils basés sur du papier électronique – des « fantômes » apparaissent parfois, c’est-à-dire des restes de pages précédemment ouvertes, même si je dois admettre que l’actualisation automatique fonctionne bien ici.

Le papier Huawei MatePad est géré par un écran tactile, et comme il s’agit d’un écran e-ink, il faut un peu de patience. Il y a un certain décalage d’interaction ici, ce qui peut être frustrant lorsque l’utilisateur veut faire avancer les choses trop rapidement. Cependant, les gestes courants pour les lecteurs, comme toucher le côté de l’écran pour tourner une page ou naviguer dans un menu, ne posent aucun problème.

L’écran n’est pas aussi lisse qu’une tablette – la structure rugueuse et mate devrait ressembler à une feuille de papier, ce qui facilitera également la manipulation du stylet (Huawei M-Pencil 2e génération). Il convient d’ajouter que MatePad Paper bénéficie de la certification TÜV Rheinland Paper Like Display.

Harmony OS et une poignée de logiciels utilisables

Huawei MatePad Paper est basé sur le système propriétaire Harmony OS et dispose d’un certain nombre d’applications préinstallées qui seront utiles au quotidien et tireront pleinement parti du potentiel et des capacités de l’appareil. Calendrier, e-mail, enregistrement de notes vocales ou navigateur Web ne sont que quelques-uns d’entre eux. Les widgets facilitent le travail. qui permettent un aperçu rapide des éléments clés : horaire quotidien, messages électroniques, calendrier et plus encore.

Grâce à Harmony OS, il sera également possible de connecter rapidement et facilement différents appareils du constructeur : ordinateurs portables, ordinateurs, tablettes et téléphones. Huawei affirme que la tablette agira comme une clé USB, ce qui facilitera l’utilisation de la méthode glisser-déposer pour transférer des PDF avec des notes ou des notes sur l’ordinateur portable. Grâce à Huawei Share, en théorie, après avoir connecté les appareils au même réseau Wi-Fi et appairé, ils devraient pouvoir partager des fichiers entre eux. J’ai essayé de le faire avec un Huawei MateBook D16, mais – même si les appareils pouvaient être vus en ligne – il y avait toujours une erreur de connexion.

Certes, la collaboration entre appareils sera une bonne option pour les personnes qui travaillent avec des livres et des documents, bien qu’elle soit malheureusement limitée au système propriétaire du fabricant chinois. Cependant, contrairement aux smartphones qui perdent beaucoup sans accès aux services et applications Google, dans le cas du MatePad Paper, ce n’est pas si pénible.

La librairie de l’entreprise n’a pas grand-chose à montrer, mais vous pouvez facilement installer Kindle Reader, synchroniser votre bibliothèque et lire des livres du cloud d’Amazon sur le Paper MatePad. Les applications sont disponibles sous forme de fichiers APK via AppGallery ou, via le moteur de recherche Petal, via d’autres sources telles que APKPure.com.

Pour la lecture – excellent

J’ai utilisé le Huawei MatePad Paper principalement comme lecteur de livre électronique. Et cela fonctionne parfaitement dans ce rôle. Tout d’abord, de par la qualité de l’écran, sa taille et son ergonomie, l’appareil est relativement léger et pratique. Le contenu affiché peut être facilement augmenté ou diminué, et le rétroéclairage peut être adapté avec succès à vos préférences et à l’environnement extérieur. Il convient d’ajouter que bien que l’appareil ne dispose pas d’un emplacement pour carte mémoire, 64 Go suffisent pour une bibliothèque très étendue.

Les amateurs de livres audio ne devraient pas non plus être déçus – MatePad Paper dispose de doubles haut-parleurs sur lesquels vous pouvez écouter des livres, et via Bluetooth, vous pouvez également connecter des écouteurs pour un contact plus intime avec la littérature.

Comparé au lecteur Kindle (Paperwhite 4), le Huawei MatePad Paper est vraiment impressionnant. En fait, on pourrait dire qu’il ressemble à une version plus grande du lecteur Kindle Oasis. Il contient plus de contenu sur un grand écran, vous devez donc faire défiler moins souvent.

Cependant, la densité de pixels ici est légèrement inférieure à celle du lecteur Amazon, ce qui peut être remarqué. Ci-dessous, vous pouvez voir une comparaison du texte affiché sur le lecteur Kindle (à gauche) et sur la tablette / liseuse Huawei (à droite).

Tablette – uniquement de nom

Le MatePad Paper offre plus de fonctionnalités qu’un lecteur de livre électronique typique, mais l’appeler une tablette est un peu exagéré. Cependant, il existe tout un onglet avec des applications, parmi lesquelles on peut trouver, entre autres, un navigateur Web, le magasin d’applications de l’entreprise, une calculatrice, un calendrier, un enregistreur vocal ou un e-mail. Vous pouvez même regarder des vidéos YouTube, bien que ce ne soit pas une expérience particulièrement attrayante visuellement.

Il faut ajouter qu’en tant que MatePad Paper, il fonctionne assez lentement – après l’avoir touché, vous devez attendre un moment pour la réaction – c’est un autre élément en faveur de ne pas l’inclure parmi les tablettes

Carnet numérique – une chose utile

Certes, les personnes habituées à écrire des notes à la main seront satisfaites des possibilités offertes par le Huawei MatePad Paper. Ici, il existe une application spéciale pour créer des notes, en utilisant un certain nombre de modèles pour faciliter le travail.

Il prend également en charge les notes vocales et la reconnaissance de texte – les notes manuscrites peuvent être transformées en texte modifiable. Et si l’appareil doit être utilisé par plusieurs personnes, la possibilité de crypter vos notes pourrait être utile – vous aurez besoin du doigt du propriétaire pour les lire.

Le terme « Papier » dans le titre a une justification écrite. Huawei a ajusté l’interaction entre l’écran et le stylet pour donner l’impression d’écrire sur du papier. Et en fait, cette impression a été recréée en quelque sorte. L’avantage est la grande surface d’écran – les personnes à la recherche d’un ordinateur portable numérique ne seront pas déçues.

Batterie, charge et temps de fonctionnement

La tablette est équipée d’une batterie lithium-polymère intégrée d’une capacité de 3625 mAh. Le fabricant affirme qu’en combinaison avec la technologie d’économie d’énergie HarmonyOS, jusqu’à 6 jours de fonctionnement sont garantis sans qu’il soit nécessaire de charger. À son tour, après avoir activé le mode veille, la tablette durera jusqu’à 28 jours.

Comment cela se passe-t-il en pratique ? Tout dépend de quoi et à quelle fréquence vous utiliserez l’appareil, combien vous utiliserez le rétroéclairage et quels modules de communication vous avez l’intention d’utiliser. L’utilisation du MatePad Paper (principalement la lecture, la prise de notes occasionnelle, d’autres fonctions dans une bien moindre mesure) m’a permis de réaliser 9 à 10 jours de travail. La simple lecture de livres électroniques, avec Wi-Fi et BT désactivés, avec une luminosité réglée sur environ 35 %, draine environ 4 à 5 % de la batterie par heure. Bien sûr, le temps de fonctionnement sera considérablement réduit avec un éclairage accru et l’utilisation de modules de communication – ici, j’estime que 3-4 jours sans chargeur est plus réaliste.

Se recharger, avec un chargeur de 22,5 W et le câble inclus, prend environ 1,5 heure. Après 30 minutes, il restait environ 55% de la batterie et 90% après une heure. Dans les 30 minutes restantes, la tablette est lentement chargée à 100 %.

Posted in web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.