Le patron d’Emilia voulait qu’elle fasse des heures supplémentaires. Elle a montré les messages qu’il lui a envoyés

  • Le patron d’Emilia lui a dit de se remettre au travail lorsqu’elle a fermé la caisse enregistreuse. La jeune fille lui a dit qu’elle n’avait pas à faire d’heures supplémentaires parce qu’elle était mineure. Au passage, elle lui a rappelé qu’il avait certaines obligations envers elle
  • Après un moment de conversation, l’employeur de la jeune fille a changé de ton et a demandé s’ils pouvaient discuter du problème au téléphone. « Je ne veux pas le faire via un texte où tout est visible », a-t-il écrit
  • Lorsque la fille a répondu qu’elle enregistrait des conversations avec lui, l’homme a demandé : « Quand je t’ai dit de vendre de la glace, tu l’as enregistré aussi ? »
  • Vous pouvez trouver plus d’informations sur la page principale d’Onet.pl

Un utilisateur de Twitter a montré des captures d’écran de sa conversation avec son employeur. La discussion montre qu’à 21h30 elle a fermé la caisse du bar où elle travaille. Une minute plus tard, elle a reçu un texto de son patron.

« Pourquoi fermez-vous la caisse enregistreuse? Répondez au téléphone », a-t-il écrit.

« Parce qu’il est plus de 21h30, ce qui signifie la fin de mon travail aujourd’hui », a-t-elle répondu.

« Emilia, je t’ai dit de rester plus longtemps en tant qu’employeur et c’est ton devoir. Retourne au travail » – a-t-il écrit.

La jeune fille a répondu qu’elle n’était pas obligée de retourner au travail et qu’elle viendrait travailler le lendemain, à 6h30 au plus tôt. Lorsque son employeur a réitéré qu’elle avait l’obligation de retourner au travail, elle a répondu qu’elle n’était pas une travailleuse adolescente. Elle a également demandé à son patron de ne pas l’appeler en dehors des heures de travail. En réponse, elle a reçu un message dans lequel on lit qu’elle doit travailler pendant les heures fixées par son patron. Le superviseur a également écrit à la jeune fille que « même ainsi, il n’est pas satisfait de son travail ».

Emilia a répondu que ce qu’elle avait écrit plus tôt n’était pas du chantage, mais seulement informatif. Elle a également rappelé à son patron que, selon la loi, elle devrait avoir une pause de 30 minutes par jour et avoir accès aux toilettes.

« Sinon, je voudrais soulever la question du contrat – j’étais employée en tant que vendeur, pas en tant que transporteur de marchandises, alors s’il vous plaît, ne résolvez pas mes obligations qui ne m’appartiennent pas », a-t-elle écrit.

« D’accord, pouvons-nous parler au téléphone? Je ne veux pas le faire par SMS, où tout peut être vu » – a répondu le patron d’Emilia.

« Nous le pouvons, mais certainement pas aujourd’hui. De plus, les appels téléphoniques sont enregistrés de toute façon, ils seront donc » visibles « – a écrit la jeune fille.

« Enregistré? Vous ne pouvez pas m’enregistrer à mon insu », a répondu le patron.

« L’information que l’appel sera enregistré apparaît chaque fois que l’appel est sélectionné » – a rapporté Emilia.

« Quand je t’ai dit de vendre de la crème glacée écrémée, tu l’as aussi enregistré ? » – a demandé au superviseur.

« Oui, » répondit-elle.

Le rapport de la jeune fille a reçu plusieurs milliers de likes et des centaines de commentaires en ligne. Beaucoup de gens se sont rangés du côté de la fille.

« Mon cœur grandit quand je lis quelque chose comme ça, je suis très content que les jeunes respectent leur temps et ne puissent pas l’utiliser. Bravo », « Les employeurs sont habitués à ce que les gens ne réagissent pas à l’exploitation, je suis fier et ils n’ont pas Je ne te donne pas ça » – écrivent-ils. Emilia a écrit qu’après avoir parlé avec son patron, elle espère que les choses iront mieux.

Un travailleur mineur est une personne âgée de 15 ans et de moins de 18 ans. La loi stipule qu’un mineur ne peut pas travailler plus de 8 heures par jour (un mineur de moins de 16 ans – 6 heures), et si les heures de travail quotidiennes d’un mineur sont supérieures à 4,5 heures par jour, l’employeur doit lui fournir un pause de 30 minutes consécutives, qui est comptée en heures de travail.

De plus, il n’est pas permis d’employer des adolescents en heures supplémentaires ou de nuit (l’heure de nuit pour les adolescents se situe entre 22h00 et 6h00 et dans des cas particuliers – notamment les mineurs de moins de 15 ans – l’heure de nuit tombe entre 8h00 et 6h00). h et 6h00).

Source : Twitter, biznes.gov.pl

Merci d’être avec nous. Abonnez-vous à la newsletter Onet pour recevoir le contenu le plus précieux de notre part.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.