Nous investissons dans les réseaux intelligents – CRN

« Nous avons développé une stratégie de développement informatique jusqu’en 2030. Nous voulons accorder plus d’attention à la qualité des données en la surveillant systématiquement », déclare Michał Maciejewski, responsable de Grid IT chez Stoen Operator.

Michał Maciejewski, responsable de l’informatique de réseau chez Stoen Operator

LE NOIR Dans quels domaines d’activité spécifiques Stoen Operator utilise-t-il des systèmes informatiques ?

Michal Maciejewski Nous sommes une entreprise dans le domaine de la distribution d’électricité. Dans cette industrie, les solutions informatiques, en plus des services classiques de l’entreprise, aident à mettre en œuvre quatre processus commerciaux principaux : la gestion et l’exploitation du réseau électrique, l’exploitation du réseau, la connexion au réseau, y compris les investissements et les modernisations, ainsi que la gestion des compteurs électriques ainsi que l’approvisionnement et la gestion. avec données de mesure, facturation au compteur.

Vous évoluez sur un marché réglementé. Quels sont les défis auxquels vous faites face aujourd’hui ?

L’année dernière, un amendement à la loi sur l’énergie est entré en vigueur, qui a introduit des changements liés à la nécessité d’installer des compteurs pour la lecture à distance et la mise en œuvre du système central d’information du marché de l’énergie – CSIRE. Outre la mise en œuvre du hub de données central, il normalise environ 50 processus commerciaux sur le marché de l’énergie, dont environ 70 % concernent le gestionnaire du réseau de distribution. Ces changements doivent se refléter dans les systèmes informatiques utilisés dans le back-office et au service des clients et des partenaires commerciaux. Pour nous, la nouvelle réglementation signifie la nécessité d’installer de nouveaux compteurs pour la télérelevée. D’ici fin 2023, 150 000 unités seront installées à Varsovie, et d’ici 2028, pas moins de 800 000. L’introduction du comptage intelligent nécessite également l’installation d’une infrastructure de télécommunications avancée nécessaire à la communication bidirectionnelle à distance entre le compteur et l’application centrale. De plus, à partir de 2022, nous avons considérablement augmenté la valeur des investissements dans les solutions de réseau intelligent. C’est l’une de nos priorités, qui s’inscrit dans la stratégie globale du groupe E.ON. Pour le service informatique, cela signifie une augmentation significative de la télémécanique dans les sous-stations. Le nombre de dispositifs, tels que les indicateurs de court-circuit et les appareillages télécommandés – contrôlés et surveillés par des systèmes de classe SCADA – augmentera également. Dans la réalité d’aujourd’hui, les réseaux IT et OT sont devenus très proches et imbriqués. Cela nécessite également d’étendre les normes et exigences de cybersécurité actuellement utilisées aux systèmes OT. Le défi ici est la compréhension mutuelle des domaines jusqu’ici séparés – ingénierie, exploitation et sécurité informatique.

Parmi les systèmes et solutions utilisés, lesquels sont d’une importance capitale pour assurer le fonctionnement efficace de l’entreprise et de ses tâches ?

Stoen Operator, en tant que distributeur d’électricité, fournit le service dit Dans ce contexte, les systèmes qui soutiennent la sécurité d’approvisionnement et assurent la continuité de ce service jouent un rôle important. Il s’agit de solutions de classe SCADA pour gérer le réseau électrique et soutenir son exploitation et sa modernisation. Afin de répondre aux besoins d’un nombre croissant de clients, le réseau devrait être progressivement étendu. Par conséquent, les systèmes qui permettent de desservir les investissements et les nouvelles connexions sont également importants pour nous. Nous sommes responsables non seulement de la fourniture de données de mesure pour la facturation des clients individuels et des entreprises, mais également de la facturation du service de distribution. À cette fin, nous utilisons des systèmes de collecte des données de mesure, leur traitement et leur facturation.

Comment fonctionne la gestion informatique en pratique ? Dans quelle mesure est-elle centralisée et dans quelle mesure permet-elle l’utilisation de solutions locales ?

Nous utilisons des systèmes centraux où nous avons des processus standardisés au niveau de l’ensemble du groupe de capitaux. Cela s’applique principalement aux systèmes ERP responsables de la comptabilité, des finances, du contrôle, des impôts et des achats. Le reste de l’architecture informatique, qui prend en charge d’autres processus métier, à la fois en termes d’application et d’infrastructure – nous avons deux centres de données à Varsovie – est géré localement. La planification et la gestion du portefeuille informatique s’effectuent également localement, dans les différentes sociétés du groupe. Nous connaissons les plans d’implantations centrales si tôt que nous pouvons les adapter aux exigences locales et harmoniser les projets dans les échéanciers et les plans budgétaires. Nous disposons d’un outil de gestion du portefeuille de projets informatiques qui donne une vue d’ensemble de tous les projets – pas seulement dans le domaine informatique – mis en œuvre par les sociétés du groupe E.ON. De plus, dans le cadre d’Energy Networks, avec la participation de toutes les sociétés de distribution du groupe E.ON, en plus de l’échange cyclique de connaissances entre les responsables et le service informatique, nous avons également une arène où nous présentons des idées et des solutions informatiques. . Grâce à cela, chaque entreprise peut soumettre sa proposition de solution informatique, qui peut devenir un standard du groupe et utiliser les idées des autres.

Posted in web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.