Cofinancement d’investissements pour la protection des exploitations agricoles – Puls Biznes

Événements météorologiques violents, catastrophes naturelles, peste porcine africaine – les agriculteurs rencontrent de plus en plus ce genre de problèmes dans leur travail. Bien que les pertes ne puissent pas être complètement évitées, il est possible de les minimiser avec les investissements nécessaires. Pour leur mise en œuvre, vous pouvez utiliser l’aide financière du Programme de développement rural pour 2014-2020

Le 7 juillet, l’Agence de Restructuration et de Modernisation de l’Agriculture a lancé un appel à candidatures pour des « Investissements qui empêchent la destruction du potentiel de production agricole ». Cette offre d’assistance s’adresse aux agriculteurs qui souhaitent protéger leurs exploitations contre les ASK, ainsi qu’aux sociétés d’approvisionnement en eau créées par des agriculteurs qui ont l’intention d’investir dans des machines et des équipements pour protéger leurs exploitations des inondations ou de la sécheresse.

Bien que l’AKS ne constitue pas une menace pour les humains, il crée un grave problème pour les éleveurs de porcs, entraînant d’importantes pertes financières pour l’exploitation. Afin de protéger les animaux des maladies, vous pouvez bénéficier des aides du PRR pour la période 2014-2020. [fot. Adobe Stock]

Investissements dans la biosécurité

La peste porcine africaine a été détectée pour la première fois en Pologne en février 2014 dans le district de Sokol (voïvodie de Podlachie). Dans les années suivantes, la maladie est apparue dans toutes les provinces orientales, et en 2019 également dans l’ouest du pays. Il n’y a eu aucun nouveau cas de peste porcine africaine en Pologne jusqu’à fin mai 2022. Malheureusement, le 1er juin, la première épidémie de l’année a été découverte en Grande Pologne. Au 30 juin 2022, selon les données de l’Inspection vétérinaire principale, nous en avions cinq dans le pays.

Bien que le virus lui-même ne constitue pas une menace pour l’homme, il crée un grave problème économique pour les éleveurs de porcs, entraînant d’importantes pertes financières pour l’exploitation où la maladie est diagnostiquée. Après ce diagnostic, les animaux du troupeau infecté doivent être tués et leurs carcasses éliminées. Il est également nécessaire de nettoyer et de désinfecter la ferme et d’effectuer des tests de laboratoire pour confirmer l’absence du virus.

La manière la plus courante de contracter l’AKS est le contact direct ou indirect avec des animaux infectés, y compris des cochons sauvages. Le virus se propage également par les personnes et les véhicules, les équipements et outils contaminés, les animaux ayant librement accès à la ferme (rongeurs, chats, chiens), ainsi que par les aliments ou l’eau contaminés.

Pourtant, les éleveurs de porcs ne sont pas démunis face à ce genre de menace. Les éleveurs peuvent prendre des mesures de biosécurité pour empêcher la maladie de pénétrer dans l’élevage porcin. Ils peuvent recevoir des fonds du Programme de développement rural 2014-2020 par l’intermédiaire de l’Agence de restructuration et de modernisation de l’agriculture par l’intermédiaire de l’Agence de restructuration et de modernisation de l’agriculture.

Cette aide s’adresse aux agriculteurs qui élèvent ou élèvent au moins 50 porcs ou qui ont rempli leurs obligations agro-écologiques au titre de l’option 7.4 – préservation des races porcines locales.

Aide d’un montant pouvant aller jusqu’à 100 000 PLN sous la forme d’un remboursement pouvant aller jusqu’à 80 %. les coûts acceptables de l’investissement réalisé peuvent être réalisés, entre autres, par : la création ou la modernisation d’un pool de désinfection ; équiper la ferme d’un appareil de désinfection; reconstruction des bâtiments de la ferme afin que les porcs soient gardés dans des pièces séparées et fermées ; construction ou reconstruction de stockage de paille pour les porcs ; achat de silos pour le fourrage prêt à la consommation directe par les porcs et exécution des travaux sur sa fondation, c’est-à-dire clôture de la porcherie.

Investissements dans des dispositifs de récupération des terres

Dans le cadre de l’appel à l’aide en cours pour les « Investissements qui empêchent la destruction du potentiel de production agricole » du PRP pour 2014-2020. année, les sociétés de gestion de l’eau agricole ou leurs associations peuvent également solliciter un financement. Ce sont des organisations bénévoles d’agriculteurs pour l’entretien et l’exploitation en commun des installations de drainage. Ils remplissent une fonction socio-économique très importante, par ex. ils préviennent la rétention d’eau sur le sol, réduisent les risques d’inondation et d’inondation, préviennent l’érosion des sols et améliorent l’irrigation des sols. Les coûts de fabrication et d’entretien de ces équipements en bon état sont importants, mais il existe également des subventions à cet effet.

L’Agence de Restructuration et de Modernisation de l’Agriculture propose une aide financière aux entreprises de l’eau ou à leurs associations, à condition que la majorité des adhérents soient des agriculteurs disposant de terres agricoles ou que plus de la moitié des terres drainées couvertes par l’activité de l’entreprise soient détenues par des agriculteurs.

Ce groupe de candidats a droit à une subvention pouvant atteindre 1 million de PLN. Des fonds peuvent être alloués, entre autres, pour l’achat d’équipements pour l’entretien des installations hydrauliques afin de protéger les exploitations agricoles contre les inondations, les inondations ou l’humidité excessive causée par les inondations ou les pluies torrentielles ou pour la réalisation de travaux sur les installations d’amélioration de l’eau afin de protéger fermes contre les conséquences de la sécheresse ou des inondations, par ex. reconstruction du fossé de drainage, construction du barrage, travaux sur les réseaux de drainage. Et dans ce cas, la limite de subvention est de 80 %. coûts acceptables de l’investissement réalisé.

Les services publics d’eau ou leurs associations sont également touchés par les changements introduits dans l’appel à propositions de cette année. Jusqu’à présent, ils peuvent demander une avance pour la réalisation de l’investissement, c’est-à-dire – et c’est une nouveauté – un financement anticipé de frais acceptables. En outre, ils peuvent demander le remboursement de la TVA et les taux d’aides unitaires sont inclus dans le vaste catalogue d’investissements couverts par le cofinancement.

Vous pouvez demander une subvention ici

Les demandes de soutien pour les « Investissements qui empêchent la destruction du potentiel de production agricole » sont reçues par les directions régionales et les bureaux régionaux de l’ARMA jusqu’au 2 septembre 2022. Les documents peuvent être remis en personne ou par une personne autorisée, envoyés par courrier recommandé à la poste adresse ou sous la forme d’un document électronique dans la boîte de réception ePUAP. Une seule demande d’assistance peut être soumise dans un même appel à propositions. Une compagnie des eaux ne peut pas demander de soutien si une association dont cette compagnie est membre demande un financement.

Plus d’informations : sur le portail Internet – www.gov.pl/web/arimr,

au numéro gratuit 800-38-00-84

et aux points d’information des bureaux des poviat et des antennes régionales de l’ARMA.

© ℗

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.