Cyfrowy Polsat promotion Internet LTE pénalité de remboursement

L’amende fait référence à la campagne que Cyfrowy Polsat a menée au second semestre 2014 sous le slogan « Power LTE – Internet LTE sans limites de données ». Dans le même temps, Cyfrowy Polsat et son opérateur de réseau de télécommunications Plus ont annoncé l’offre SmartDom, dans laquelle l’Internet Power LTE combiné avec des services de télévision et de téléphonie, ainsi qu’une télévision intelligente, un smartphone et une tablette, devait coûter 61 PLN par mois pendant la période de contrat. période.

UOKiK a analysé les deux offres après les objections des destinataires. Dans le cadre de la procédure, il a été déterminé que la promotion « Power LTE », contrairement au slogan publicitaire, limitait à la fois la quantité de transfert de données et la vitesse de transfert après utilisation du forfait (même jusqu’à 32 kb/s). Dans le cas de l’offre SmartDom, le prix de 61 PLN par mois ne comprenait que les services de télécommunication, et les appareils présentés dans les publicités devaient être payés en plus.

Fin 2016, le président de l’UOKiK a infligé à Cyfrowy Polsat une amende de 9,7 millions PLN pour violation des intérêts collectifs des consommateurs, dont 4,41 millions PLN pour la publicité SmartDom, 5,29 millions PLN pour la campagne « Power LTE » et 30,7 millions PLN. Il a également ordonné aux deux sociétés diffusion de spots publicitaires sur la chaîne principale Polsat informant les consommateurs sur les consommateurs trompeurs (30 jours, cinq fois par jour le soir) et la publication d’un avis de décision de l’Office sur la page d’accueil de ses portails Internet.

– Les pratiques des deux sociétés auraient pu entraîner des pertes financières pour les consommateurs qui ont décidé de conclure un contrat dans le cadre de la promotion SmartDom et Power LTE. Nos recherches ont montré que les conditions réelles de l’offre diffèrent de celles indiquées dans les publicités. Bien sûr, la publicité peut avoir diverses conventions, y compris des simplifications ou des blagues. Cependant, cela ne peut pas induire les entrepreneurs en erreur quant à l’offre, affirme Marek Niechciał, alors président de l’UOKiK.

Cyfrowy Polsat doit payer 5,29 millions PLN

Les deux sociétés ont fait appel de la décision du chef de l’Office de la concurrence et de la protection des consommateurs. La sanction pour la campagne « Power LTE » a été confirmée par le Tribunal de la concurrence et de la protection des consommateurs. Cyfrowy Polsat a de nouveau fait appel, et au printemps de l’année dernière. La Cour d’appel a confirmé l’amende, mais a raccourci le délai de diffusion de l’annonce de 7 à 30 joursdans lequel la société admet que les destinataires ont été induits en erreur.

L’entreprise a déposé une demande pourvoi en cassation contre le verdict, que – tel que publié sur le site Web de l’UOKiK – la Cour suprême a récemment rejeté. Ceci termine enfin le processus.

En première instance, Cyfrowy Polsat et Polkomtel ont également perdu une amende pour la campagne SmartDom – à l’automne 2019, le Tribunal de la concurrence et de la protection des consommateurs a confirmé une amende de 16,7 millions de PLN et une ordonnance de faire une déclaration.

Cependant, à l’automne de l’année dernière. La Cour d’appel a confirmé une amende de plus de 18 millions de PLN infligée par le président de l’Office de la concurrence et de la protection des consommateurs à Polkomtel pour avoir induit en erreur les destinataires de la campagne publicitaire de 2014 « Power LTE sans limite de données ».

Cyfrowy Polsat Group avec une série d’amendes de l’Office de la concurrence et de la protection des consommateurs

Au printemps 2019, l’Office de la concurrence et de la protection des consommateurs a infligé des amendes d’un montant total de 39,5 millions de PLN à Polkomtel. Il s’agissait de l’activation automatique des services par l’entreprise, qui coûtait en plus de 2 à 20 PLN par mois.

Fin 2019, le jugement du tribunal administratif provincial a annulé la décision du directeur de la Chambre de l’administration fiscale, selon laquelle Cyfrowy Polsat devait payer 40,6 millions de PLN d’impôt sur le revenu impayé à partir de 2011, avec intérêts. Le tribunal a également suspendu la procédure dans cette affaire.

En décembre de l’année dernière, le Tribunal de la concurrence et de la protection des consommateurs a confirmé la décision du président de l’Office de la concurrence et de la protection des consommateurs sur les amendes d’un montant total de 50,6 millions de PLN infligées à Polkomtel, l’opérateur du réseau Plus. La société a été condamnée à une amende pour avoir facturé des frais supplémentaires pour le streaming audio et vidéo dans le cadre de son service Internet.

À son tour, au début de cette année. SOKiK a confirmé l’amende de 34,9 millions de PLN infligée à Cyfrowy Polsat en raison du fait que lors de l’Euro de football 2016, dont elle proposait des retransmissions dans le système de paiement à la séance, il était difficile pour ses clients d’accéder à deux chaînes allemandes diffusant des matchs de ce tournoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.