Les électriques à trois roues peuvent-elles menacer les modèles classiques ?

Dans le cadre des voitures électriques, les constructeurs tels que Tesla, Ford ou Mercedes-Benz sont le plus souvent cités. Cependant, nous ne pouvons pas oublier les petites entreprises qui créent des conceptions non standard et souvent abstraites. L’un d’eux est Electra Meccanica, qui produit des équipements électriques sur trois roues. Comment se comporte le constructeur canadien quelques années après son apparition sur le marché ?

Les électriciens sont des électriciens, mais Electra Meccanica n’a pas accès aux meilleurs fabricants

La « mode » des voitures électriques est avec nous depuis plusieurs années. Je pense que nous nous sommes tous habitués à des mots de passe tels que « Neutralité carbone » si « Zéro émission ». Ce sont précisément les véhicules à moteur électrique qui nous aident à atteindre les objectifs fixés par les gouvernements de nombreux pays. Bien sûr, à la fin de la motorisation classique, dans laquelle le rôle principal est joué par de puissantes unités de combustion, cela ne fait toujours aucun doute. Toujours les appareils électriques populaires deviennent monnaie courante même sur les routes polonaises.

Dans le contexte des constructeurs de tels véhicules, la première chose à laquelle nous penserons certainement est Tesla. En plus de l’entreprise dirigée par Elon Musk, au sommet des plus grosses préoccupations on peut aussi retrouver la création d’électriciens Toyota ou même General Motors. Il est intéressant qu’il y a quelques années, un groupe de partisans des solutions électriques ait prédit que nous serions en mesure de mentionner avec audace un nom sur cette liste Electra meccanica.

Pour les personnes qui entendent parler de l’entreprise canadienne pour la première fois, il convient de mentionner qu’elle a été créée en 2015 Presque dès le début de son activité sur le marché, il a été guidé par un objectif – la production voitures électriques à trois roues. En principe, ces types de véhicules auraient dû être principalement utilisés par des personnes se rendant au travail dans les grandes villes, mais également par de plus grandes entreprises et usines.

Modèle SOLO a été mis en vente en 2020 et, c’est un euphémisme, n’a pas conquis le marché des voitures électriques. Cela s’est produit malgré le prix plutôt attractif, qui se situe autour de 18 500 $. Converti dans notre devise, il donne moins de 85 000 PLN. Il convient de noter que malgré le « manque » d’une roue, le modèle SOLO est légal à cent pour cent et peut être traité comme une vraie voiture.

Qu’est-ce qui n’allait pas avec Electra Meccanica ?

Qu'est-ce qui n'allait pas avec Electra Meccanica ?

En se concentrant sur les lacunes d’Electra Meccanica, il est impossible de passer indifféremment Gamme de modèles SOLO. C’est l’une des performances les plus importantes pour les véhicules électriques. Pendant ce temps, dans le tricycle, tout chargé nous pouvons parcourir environ 160 kilomètres. L’entreprise canadienne explique cela avec la spécificité de la voiture. Ses destinataires seront des voyageurs dans les villes surpeupléesce qui signifie que la portée n’est pas trop grande pour être suffisante pour une utilisation sur plusieurs jours.

Passons à autre chose, ne deviens pas fou non plus Capacité SOLO. Une seule personne entre dans le véhicule inhabituel. C’est là que les arguments de l’entreprise sur les grandes villes reviennent. Cependant, les constructeurs répondent le mieux à cet avis d’Electra Meccanica vélos ou trottinettes électriques. Pourquoi dépenser 85 000 zlotys pour une voiture qui, en termes de performances et de capacités, ne diffère pas beaucoup des standards des deux-roues modernes dix fois moins chers ?

Qu'est-ce qui n'allait pas avec Electra Meccanica ?

Dans l’ensemble, le modèle SOLO a été créé en pensant à un public assez large. Cependant, comme il s’avère, c’est un produit qui ne va qu’à un certain créneau de personnes. Electra Meccanica a créé une sorte de projet qui fait le lien entre les voitures électriques à quatre roues et les scooters ou vélos propulsés par de petits moteurs.

Après tout, chacun a ses avantages…

Après tout, chacun a ses points forts...

Bien sûr, Electra Meccanica SOLO est un projet qui vendu un certain nombre d’exemplaires. Ses clients sont généralement des personnes qui optent pour des solutions excentriques. De plus, l’aspect écologique du modèle ne peut être oublié. Il est équipé d’un moteur électrique, c’est-à-dire il n’est pas question de pollution de l’environnement.

L’autonomie spécifiée de 160 kilomètres signifie que quiconque envisage de longs trajets renoncera définitivement à l’achat d’un SOLO. Cependant, la situation est différente pour les conducteurs parcourant de courtes distances. En raison des dimensions du véhicule, il ne sélectionnera pas des valeurs trop élevées sur le compteur de vitesse. SOLO va décoller à moins de 130 kilomètres à l’heure.

En répondant à la question du titre – dans les années à venir, des constructeurs comme Tesla, Volkswagen Group ou General Motors n’auront certainement plus à s’inquiéter de la menace d’Electra Meccanica. Néanmoins, les appareils électroniques les plus populaires, les quatre roues, deviennent de plus en plus puissants, et leurs homologues plus petits, malgré de nombreux problèmes, trouvent toujours leur place.

Après tout, chacun a ses points forts...

La source: Electra Meccanica / SlashGear

Posted in web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.