Le créateur de Pora na Pola développe une bourse mondiale basée sur la blockchain Adrian Piwka

DeFood (échange alimentaire transparent décentralisé) est le premier échange alimentaire local décentralisé à portée mondiale, qui introduit l’utilisation de la technologie blockchain dans le commerce des produits agricoles. Il crée un marché virtuel pour les plateformes commerciales avec leur propre réseau d’agriculteurs et de publics, comme Pora na Pola, ainsi que pour les échanges agricoles intéressés par la numérisation de leurs activités.

NFT facilitera la planification des ventes

Le marché DeFood permettra aux agriculteurs de trouver des acheteurs et de vendre des produits avant leur production. Tout cela se fait à l’aide de jetons NFT (non-fungibletoken), qui sont la propriété numérique de la production. De cette façon, la planification de la production sera facilitée et les ventes seront garanties. En retour, le destinataire, c’est-à-dire l’acheteur du jeton, pourra obtenir un prix inférieur et davantage de libre-échange des produits.

L’initiateur et créateur de la startup DeFood est Adrian Piwko, qui développe le marché en ligne Pora na Pola depuis 2017, fournissant des produits sélectionnés de 100 producteurs alimentaires artisanaux aux acheteurs en ligne à travers la Pologne. Le commerce électronique Pora na Pola a 3 cycles de financement participatif sur son compte, au cours desquels il a reçu un total de 4 millions de PLN et des subventions de l’UE d’une valeur de 1,8 million de PLN.

« Grâce à notre expérience à Pori na Pola, nous connaissons parfaitement les défis opérationnels et technologiques auxquels sont confrontés les plateformes de commerce électronique et les marchés alimentaires, ainsi que les agriculteurs et artisans qui souhaitent développer leurs entreprises locales. Nous fournissons NFT aux deux parties en tant que solution technologique pour contracter la vente de récoltes ou de produits », explique Adrian Piwko, fondateur de DeFood.

Transparence pour les clients

Les destinataires finaux bénéficieront également du projet : hôtels, restaurants, commerçants et consommateurs, car la technologie blockchain crédibilise l’origine des aliments et prévient drastiquement la possibilité de leur contrefaçon. Grâce aux dispositions uniques du NFT, le passeport dit produit, qui permettra la traçabilité du produit du fabricant au vendeur final.

« DeFood est conforme au principe directeur de la stratégie de l’UE « de la ferme à la fourchette ». Dans l’activité Pora na Pola, nous avons remarqué que les consommateurs veulent connaître l’origine des produits. C’est pourquoi nous avons créé l’initiative pour des prix transparents. Sur le site Web Poranapola.pl, nous affichons le prix de chacun des 1 500 produits proposés. Chez DeFood, en utilisant la technologie NFT, nous allons plus loin et créons un outil pour mettre en œuvre la transparence également pour les autres fournisseurs. C’est très important en période de hausse des prix alimentaires », explique Adrian Piwko.

Jeton de service

Dans la technologie blockchain (technologie blockchain), c’est-à-dire une base de données distribuée sans la participation d’intermédiaires, des informations sur divers types de transactions et d’opérations sont enregistrées et stockées. L’utilisation des registres blockchain pour les contrats à terme dans le secteur agroalimentaire fait l’objet de débats au sein de l’industrie depuis plusieurs années.

Le statut de NFT, c’est-à-dire la valeur cryptographique unique basée sur la blockchain, est une promesse publique, réglementée par la loi polonaise à l’art. 919 du Code civil. Derrière le jeton se cache le droit réel d’acheter certains produits en bourse dans des conditions convenues par les parties à la transaction.

Premiers tests chez DeFood en juillet

Le principal partenaire de DeFood est le marché en ligne de Pora na Pola, qui permet l’échange de connaissances dans le domaine du commerce alimentaire artisanal, fournit une infrastructure et un environnement de test pour le projet. L’entreprise s’est associée à une centaine d’agriculteurs et de producteurs agroalimentaires artisanaux et à une société de gestion de la chaîne d’approvisionnement.

« La production de jetons est aussi conviviale que la création d’une vente aux enchères ou d’une offre sur des plateformes de trading populaires, mais a le potentiel de changer la donne pour le commerce alimentaire artisanal. En juillet, nous présenterons les premiers agriculteurs pour les tests et créerons le premier NFT qui est en fait un contrat alimentaire », annonce le fondateur de DeFood.

Lire aussi : Le NFT provient de cellules cancéreuses. C’est censé aider à guérir le cancer

Jeton d’investisseur

Les acheteurs de produits alimentaires pourront acheter le droit d’acheter des produits uniques auprès de producteurs locaux sur le marché DeFood. La startup utilise également la technologie blockchain pour obtenir un financement supplémentaire pour son propre développement. DeFoodsp. z o. o. a lancé l’émission de ses propres jetons pour les investisseurs sociaux sur Mosaico. Jusqu’au 9 juillet, les investisseurs peuvent acheter des tokens, qui incluent la possibilité de retour sur investissement grâce au mécanisme Proof of Stake, de revente de tokens ou d’échange contre des contrats alimentaires.

Posted in nft

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.