Bolesławiec dla Ciebie – Bolec.Info: – Les étudiants ont été humiliés et profondément émus

Heure du 23 juin 2022. 13:57, vues: 4772, Bolec.Info

– Les étudiants ont été humiliés et profondément émus – écrit Idalia Kowara-Schmidt à propos des annonces des haineux

Suite de la réaction aux annonces concernant la fête paroissiale du samedi.
Idalia Kowara-Schmidt lors de la finale du Grand Orchestre de l'Action caritative de Noël 2022.

Idalia Kowara-Schmidt lors de la finale du Grand Orchestre de l’Action caritative de Noël 2022 (photo : Bernard Łętowski)

Le spectacle de danse orientale au festival paroissial, qui s’est tenu samedi dernier, a rencontré un grand écho parmi les lecteurs, les médias et les politiciens locaux. Pour une partie de la communauté, c’était l’art et une belle exposition d’art qui, agréable à l’œil, rendait les dimanches après-midi agréables. Malheureusement, tout le monde n’a pas aimé cette forme d’art, et les grands « experts de la danse » d’Internet ont donné libre cours à la haine dans les commentaires. Marcin Marczewski a écrit sur le festival et les réactions au spectacle dans sa chronique « C’était une grande fête paroissiale familiale. Je dis aux ennemis : Non ! ».

Elle a également parlé de la question Idalia Kowara-Schmidt, professeur de danse orientale, qui dirige le groupe qui s’est produit au festival. Elle explique ce qu’est la danse orientale et ce qu’elle signifie pour les interprètes. Ci-dessous le texte intégral :

– Attention, ça va être long ! Mais le sujet compte, donc je n’aurais pas pu faire autrement.

Mes chers amis proches et lointains,

Comme vous le savez d’après mes nombreux messages que vous lisez ou que vous jetez simplement un coup d’œil au fur et à mesure que vous faites défiler – je danse … oui, je sais, une observation très révélatrice. Cela prend du temps, alors aujourd’hui je peux écrire avec audace que je danse … la moitié de ma vie.

Au cours de mon aventure de danse, et maintenant de ma carrière, j’ai rencontré tellement d’opinions différentes et extrêmes que je pourrais écrire un livre d’aventures intéressant basé sur cela (avec pas mal d’excitation et de rebondissements soudains !).

La danse orientale, qui est une forme d’art et de message artistique, malgré sa longue existence sur le marché polonais, est encore une forme peu connue et difficile à accepter, ce qui provoque toute une série de réactions. C’est compréhensible, car nous jugeons toujours à travers un prisme – généralement basé sur nos expériences, notre éducation ou notre culture. Il est difficile de croire quelque chose d’inconnu et d’étrange.

La danse est ma passion. C’est aussi un analgésique sans danger pour la réalité grise. Malheureusement, cela nous met également à l’épreuve. Joanna Camilia Pajak une fois dans un article, elle a gentiment écrit que nous nous habillons en « armure » afin de pouvoir transmettre des émotions aux téléspectateurs, établir une connexion avec eux, car à part le rôle de danseur, nous sommes toujours des gens ordinaires.

Samedi dernier, avec mes élèves de 6 à … dix-huit ans, avec une certaine expérience, nous avons organisé un spectacle humanitaire de danse orientale au festival. Nous avions l’habitude de soutenir le Grand Orchestre du Bienfaiteur de Noël, la courageuse Julia, puis Klekusiowo, et en juillet nous allons à Iłowo pour soutenir d’autres filles malades.

Et ce ne serait pas étrange, s’il n’y avait pas le fait qu’après notre émission, le lendemain, une « colonne » est apparue sur le Web en tant que critique de l’événement, qui était censée attirer principalement des clics et entrer sur le site Web, propageant malheureusement des stéréotypes encore vivaces sur la danse orientale – ici je ne pense qu’à la partie qui me touche moi et mes élèves, pour rappel : les enfants et les adultes.

Il est bien dommage que la danse, qui est un art, soit perçue telle qu’elle est, voire dégradée par l’auteur, et que les élèves en soient humiliés et profondément touchés.

Quand quelqu’un demande des dons de bienfaisance, pourquoi refuserions-nous ? Après quelques années à se produire au même événement ? Il est dommage que le travail non rémunéré et le temps consacré au soutien humain ordinaire des événements de collecte de fonds et d’intégration sociale aient été accueillis si défavorablement.

Vous pouvez voir au moins quelques problèmes ici, et je me concentre sur une chose : l’éducation. J’aimerais qu’il sorte de cette situation délicate. Alors sur mon profil sur Facebook et Instagram (j’ose peut-être sur TikTok ?) Seulement quand dormir… ? Il y aura des faits intéressants et des explications sur ce qu’est la danse orientale et ce qu’elle n’est définitivement pas. Pourquoi est-ce un remède contre le mal, car la danse apaise les mœurs ? Pourquoi te donne-t-il des ailes ? Et cela crée une si merveilleuse communauté de personnes pleines de passion ! D’où vient-il et pourquoi ressemble-t-il à ça ?

Aujourd’hui je vous propose de suivre la série sur la danse orientale à travers les yeux des danseurs. J’espère qu’ensemble nous pourrons résoudre au moins certains stéréotypes néfastes auxquels à l’avenir les danseurs n’auront pas à réfléchir trois fois avant d’accepter de soutenir les initiatives communautaires locales avec leurs compétences et leur travail.

Donnez votre avis sur ce sujet

Les commentaires publiés sont les opinions privées des utilisateurs du site. Bolec.Info n’est pas responsable du contenu des opinions et des déclarations, et la personne qui publie la déclaration peut assumer la responsabilité pénale et civile de son contenu. Bolec.Info se réserve le droit de modérer toutes les déclarations publiées, mais ne s’engage pas à une telle obligation. Veuillez noter qu’en ajoutant une photo vous déclarez en être l’auteur et donnez à l’éditeur Bolec.Info le droit de la publier et de la partager. Vous pouvez enfreindre le droit d’auteur en publiant les photos de quelqu’un d’autre. Bolec.Info n’est pas responsable des photos publiées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.