Port de Gdańsk. Développement de l’infrastructure du réseau RTE-T sur la carte du corridor de transport Baltique-Adriatique

Reconstruction de la voie ferrée no. 226 sur le tronçon Pruszcz Gdański et le port nord de Gdańsk, qui comprenait en 2016, entre autres, un nouveau pont à deux voies sur la Martwa Wisla, a lancé de nouveaux investissements dans l’infrastructure ferroviaire déjà dans la zone portuaire. Bien qu’ils ne soient pas encore tous terminés, on peut déjà parler aujourd’hui de la grande métamorphose des espaces ferroviaires du port de Gdansk et du renforcement de sa position par rapport aux autres ports de la Baltique.

Dans le cadre de l’investissement en ligne no. 226 mentionné au début, qui relie le port de Gdansk aux lignes ferroviaires internationales E65 et CE65 qui appartiennent au réseau RTE-T et au corridor Baltique-Adriatique et a donc le statut de chemin de fer d’importance nationale, qui est nominalement un ferroviaire de marchandises de première classe, des réseaux de traction et des systèmes d’alimentation électrique, des dispositifs modernes de contrôle du trafic et des installations d’ingénierie, à savoir des ponts, des viaducs, des ponceaux et deux nouvelles salles de contrôle (gare de Gdansk Olszynka et port de Gdansk Polnoc) ont été construits et rénovés.

Le pont sur la Martwa Wisła est conçu avec la classe de charge ferroviaire la plus élevée, augmentant la capacité de charge à 221 kN / essieu pour la voie et pour les ouvrages d’art à 250 kN / essieu, et la vitesse prévue du train peut atteindre 120 km / h . Cela a conduit à une augmentation de la capacité de plus de trois fois, passant d’environ 50 paires de trains par jour à 180 paires de trains par jour. Déjà au premier semestre 2016, le poids des marchandises transportées au port par chemin de fer a augmenté de 34 % par rapport au premier semestre 2015, tandis que le nombre de wagons ferroviaires a augmenté de 29 %.

Cependant, les investissements ferroviaires dans le port de Gdansk ne se sont pas arrêtés là.

En octobre 2016, PKP Polskie Linie Kolejowe SA a signé un contrat pour un projet intitulé « Amélioration de l’accès ferroviaire au port de Gdansk ». L’investissement a débuté à l’été 2019 et comprenait la reconstruction ou la construction de plus de 70 km de voie ferrée et la construction de plus de 200 aiguillages, ainsi que l’électrification dans le cadre du remplacement du réseau existant ou de nouveaux tronçons d’une longueur totale de plus de 80 kilomètres. Grâce à cet engagement, la capacité de la ligne sera augmentée et il sera possible de transporter plus de marchandises qu’avant l’utilisation du transport ferroviaire. L’étendue de la tâche comprend la reconstruction du système de voies de toutes les gares qui desservent le port de Gdansk, y compris afin de s’adapter au service de trains de 750 m de long. La vitesse sur les grandes lignes sera portée à au moins 60 km/h, et sur les autres voies à au moins 40 km/h, et les charges admissibles seront portées à 221 kN/essieu.

De plus, le système de communication dans le port externe, y compris les rues suivantes : Kpt. Grands constructeurs de navires, ports, conteneurs et ports du nord de Witold Poiniec. Il y a une voie supplémentaire vers le terminal DCT, de nouvelles voies vers le terminal charbonnier et un système moderne de contrôle du trafic ferroviaire. De plus, un parking pour camions a été construit, le premier dans cette partie du port.

Dans les gares du port nord de Gdańsk et du canal Kaszub, qui desservent la partie droite du port de Gdańsk, environ 50 km de voies et 150 aiguillages, environ 60 km de réseau de traction ainsi que le centre de contrôle local sont en reconstruction ou construction. L’infrastructure a été adaptée pour supporter des trains de marchandises plus longs et plus lourds.

Les effets des investissements dans les infrastructures ferroviaires sont également visibles sur la rive gauche de la Martva Vistule. Dans le cadre de la modernisation de la voie ferrée no. 249 (station Gdańsk Zaspa Towarowa avec zone Gdańsk Wiślany), plus de 20 km de voies et plus de 60 aiguillages et 25 km de chaluts ont été restaurés. Le nouveau système de voies comprend 11 voies principales et 3 voies de rétention.

En 2021, l’investissement stratégique de PGA a été finalisé. « Extension et modernisation du réseau routier et ferroviaire de l’avant-port de Gdańsk », qui comprenait la reconstruction ou la construction d’environ 10 km d’aiguillages (un total de 16 aiguillages, dont 2 barres transversales et 14 aiguillages réguliers) avec des dispositifs ferroviaires télécommandés , tels que les interrupteurs, les disques de manœuvre, les câblages de commande (télétechnique, énergie), la vidéosurveillance. Au sein de ce système, 2 voies de communication vers le terminal et 3 voies de manœuvre au premier plan du terminal Outer Port ont été créées. De plus, 3 pistes avec infrastructure d’accompagnement ont été construites dans la zone des utilisateurs de la voie d’évitement Przedsiębiorstwo Przeładowo-Składowy Port Polnocny.

La surface ferroviaire moderne est adaptée pour supporter des charges maximales allant jusqu’à 22,5 tonnes par essieu, qui sont actuellement utilisées sur le réseau PKP PLK modernisé. À son tour, la mise en œuvre de viaducs routiers a créé un système sans collision, ce qui a considérablement augmenté la capacité, et donc la fluidité du trafic et la sécurité du trafic ferroviaire. La valeur totale du projet mis en œuvre était d’environ 166 millions de PLN nets et 85 %. est cofinancé par le CEF pour Connecting Europe.

L’extension et la modernisation du réseau routier et ferroviaire de l’avant-port de Gdańsk, achevées l’année dernière, ont permis d’optimiser les processus logistiques et d’améliorer la compétitivité en augmentant le niveau de communication entre les zones portuaires et l’arrière-pays, renforçant ainsi la position de Gdańsk parmi les ports de la Baltique. Le projet mis en œuvre par PGA fait partie intégrante du plus grand programme d’investissement dans le port de Gdansk depuis la construction du port nord, d’une valeur de plus de 750 millions de PLN. Sans aucun doute, les investissements réalisés par PKP PLK augmentent les possibilités de transport, éliminent les goulots d’étranglement et encouragent le développement ultérieur du plus grand port polonais. il expliqua Łukasz Greinkeprésident du port de Gdansk.

Cet investissement, combiné à la modernisation de toutes les gares desservant le Port de Gdansk, un projet réalisé par le PKP PLK et des investissements réalisés ou prévus par les Contractants, augmentera le flux vers/depuis le Port de Gdansk.

La valeur totale des travaux effectués par PKP PLK SA est supérieure à 1,1 milliard de PLN net – comme dans le cas de la tâche effectuée par PGA SA, les projets sont cofinancés par l’instrument financier CEF.

L’objectif de tous les investissements dans le port de Gdansk est le développement d’infrastructures faisant partie du réseau RTE-T et un point important sur la carte du corridor de transport Baltique-Adriatique. Le réseau routier et ferroviaire couvert par le projet fournira ou fournira un accès pratique aux bases et terminaux existants et nouveaux dans le port externe, reliant les zones portuaires aux infrastructures d’accès terrestres (externes), c’est-à-dire avec l’autoroute A1, la route S7 et deux lignes de chemin de fer. : E-65 et CE-65 qui appartiennent aux principaux chemins de fer en Pologne.

Les investissements mis en œuvre ces dernières années ont amélioré le standard et développé la possibilité de transport, ce qui a un réel impact sur l’augmentation de la compétitivité du port de Gdansk. Ceci est clairement visible grâce au nombre record et croissant de transbordements.

En 2021, 53,2 millions de tonnes de marchandises ont été transbordées dans le port de Gdansk, soit le meilleur résultat de l’histoire. Le port de Gdańsk est donc le port à la croissance la plus rapide d’Europe au cours de la dernière décennie, avec une dynamique de croissance de 110 %.

Alors que les investissements battaient leur plein, les opérateurs les transbordaient. Nous sommes satisfaits, mais nous ne sommes pas satisfaits du résultat que nous avons obtenu l’an dernier. Nous avons des aspirations très élevées, nous voulons être l’un des plus grands ports d’Europe, nous sommes intéressés par une place parmi les dix premiers. Jusqu’à présent, nous sommes montés à la 18e position en Europe, nous sommes toujours sur le podium de la Baltique – nous sommes 3e en termes de transbordement total. Je suis convaincu que nos prochains investissements, que nous mettrons bientôt en œuvre, apporteront au port de Gdańsk de nouvelles quantités. Dans 2-3 ans, au lieu de cinq devant, nous en aurons six, et dans les 5 prochaines années – sept – a-t-il déclaré en janvier lors d’une conférence résumant 2021 dans les ports polonais. – dit le président Łukasz Greinke.

Comme l’ont souligné les autorités du port de Gdansk, les conditions préalables existantes pour les investissements dans la région, entre autres l’amélioration de la qualité de l’infrastructure ferroviaire, ont été mises en œuvre par PGA dans le but des partenaires commerciaux actuels et futurs du port de Gdansk.

Une infrastructure d’accès moderne (rail) est essentielle au fonctionnement efficace du port de Gdansk et permet d’utiliser tout son potentiel de transbordement. Afin d’augmenter la qualité du transport intermodal dans le port de Gdansk, il est important d’étendre les terminaux intermodaux dans l’arrière-pays, ainsi que d’étendre le réseau de terminaux intermodaux à l’intérieur du pays et d’accroître leur intégration avec les ports maritimes. vue d’un développement dynamique ultérieur.

L’infrastructure ferroviaire modernisée sur le tronçon du dernier kilomètre, associée à un vaste réseau de terminaux et de points de transbordement, déterminera l’avantage du transport intermodal par rapport au transport routier à fortes émissions.

Texte et photo : Sławomir Lewandowski

Posted in web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.