Demande de passeport électronique – uniquement au bureau, pas en ligne

Bref, à l’essentiel, mais sûrement beaucoup seront coincés : comme il y avait des applications électroniques pour les cartes d’identité (et il n’y en a plus), maintenant ce sera électronique application pour un passeport – mais assez inhabituel, car pas en ligne et uniquement au bureau (grâce à la loi du 27 janvier 2022 sur les documents de passeport, feuille de loi de 2022, article 350).

A savoir, en bref :

  • prévoit une nouvelle loi demander un passeport via un formulaire électronique – mais rempli par un fonctionnairesur la base des données fournies par le client ;
  • une telle demande sera signée électroniquement par le demandeur – mais pas, par exemple, par une signature qualifiée ou une signature personnelle (celle stockée dans la couche électronique de la carte d’identité), mais en utilisant « Dispositif de signature électronique »quelle signature équivaudra à écrire votre propre signature ;

art. 31 s. 1-2 de la loi sur les documents de passeport
1. La demande de délivrance d’un document de passeport doit être présentée sous la forme d’un document spécifié dans le formulaire
par voie électronique, sur un formulaire stocké sous forme électronique rempli par l’autorité des passeports sur la base des données soumises par le demandeur et des données contenues dans le registre des documents de passeport ou le registre PESEL, et signé par le demandeur à l’aide d’un dispositif permettant la signature électronique (…)
2. L’apposition d’une signature sur une demande de passeport au moyen d’un dispositif de signature électronique équivaut à l’apposition de votre propre signature.

  • une horrible solution hybride, mais dictée par le fait que après tout, le document de passeport doit contenir cette copie de la signature manuscriteainsi, au lieu de signer sur papier puis de numériser sous forme numérique, il a été décidé d’utiliser une signature «manuscrite numérique»;
  • pour plus de clarté : évidemment, lors d’une demande de passeport électronique, nous signerons cette signature manuscrite deux fois – comme celle-ci « cartographier » apparaît comme un élément de la demande, et « signature du demandeur » c’est quelque chose de complètement différent (article 33, paragraphe 1);

art. 32 s. 1-2 de la loi sur les documents de passeport
1. La signature dans le cadre de la demande de délivrance d’un document de passeport (…) et la copie de la propre signature contenue dans le document de passeport (…) sont effectuées au moyen d’un dispositif permettant de cartographier le propre Signature.
2. L’appareil du par. 1, prévoit l’intégration de données représentant le mappage de la propre signature du demandeur avec un document enregistré sous forme électronique qui représente une demande de délivrance d’un passeport.

  • pour clarifier les doutes : demande de passeport pour un enfant de moins de 12 ans toujours il sera possible de soumettre via ePUAP (les empreintes digitales ne sont pas prises d’eux), il sera extrêmement possible de signer l’impression de l’application ;
  • Bien sûr, les données biométriques continueront d’apparaître dans le nouveau modèle de passeport, mais il s’agit d’une paire de bottes légèrement différente – dans le cas des passeports, il s’agit des exigences de l’OACI dans le domaine de la sécurité des voyages (voir arrêt CJUE du 17 octobre 2013, C-291/12), au cours de laquelle l’empreinte digitale sur la carte d’identité est une mesure « Combiner une identification et une authentification fiables avec un risque de fraude réduit »;
  • (d’ailleurs : Digitalcourage a fait appel du règlement CJUE 2019/1157 sur l’amélioration de la sécurité des cartes d’identité des citoyens de l’UE – c’est-à-dire l’obligation d’entrer les empreintes digitales dans les documents personnels – #NoFingerprintIDs ; selon Digitalcourage, ce besoin est satisfait ne justifie pas la traitement des données d’empreintes digitales, elles sont donc redondantes au regard du RGPD).

Pour plus de clarté: la nouvelle loi sur les passeports entre en vigueur le 27 mars 2022 – et il me semble que lorsque cette empreinte digitale doit être là, une solution hybride un peu plus pratique pourrait être utilisée – permettant à quiconque de demander un passeport en ligne (avec la photo ci-jointe), et après l’approbation du fonctionnaire, le client serait invité à la fenêtre pour remplir des informations supplémentaires (modèle de signature, empreinte digitale). Ce serait plus rapide, plus efficace – et la machine ping n’échouerait pas non plus.

[edit 27 marca 2022 r.] parce que d’après moi, il y a des changements d’intérêt, donc tout le monde n’a pas remarqué – que l’entrée en vigueur de la loi et ce qui devait être une demande de passeport électronique a été reportée ad calendas graecaset cela est dû à un amendement ultérieur (Code des lois de 2022, article 583) :

art. 110a. Ministre chargé de l’informatisation en concertation avec le ministre chargé de l’intérieur sera publié dans Journal du droit de la République de Pologne un message indiquant la date de mise en œuvre des solutions techniques permettant la délivrance de documents de passeport conformément aux dispositions de la présente loi. L’annonce est faite au moins 14 jours avant la date de mise en œuvre des solutions techniques listées dans cette annonce.
art. 111. Loi prendra effet à la date indiquée dans la communication émis sur la base de l’art. 110a, sauf :
1) Art. 98, qui entre en vigueur 7 jours à compter de la date de publication de l’annonce ;
2) Art. 110a, qui entre en vigueur le 27 mars 2022.

(Internet aimait illustrer des textes sur des solutions innovantes pour les photos des femmes – en bikini, sur la plage, mais avec un ordinateur portable – j’aime les autres supports bon marché mais subliminaux ; photo : Olgierd Rudak, CC-BY 2.0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.